Connect with us

Éphéméride

11 juillet 1825 : La France impose à Haïti le versement d’une indemnité pour prix de la reconnaissance de l’indépendance

Published

on

11 juillet 1793 : Liberté par le mariage.- Les Commissaires Sonthonax et Polvérel proclament que toute femme esclave qui épousera un homme libre jouira, ainsi que ses enfants légitimés par le mariage, “de tous les droits de citoyens”.

11 juillet 1809 : La Audiencia de Santo Domingo, colonie espagnole.- La partie orientale de l’île de Saint-Domingue redevient de facto colonie espagnole, par la capitulation des troupes françaises qui s’y étaient réfugiées depuis la proclamation de l’indépendance d’Haïti (partie occidentale) en 1804.

11 juillet 1825 : Le prix de l’indépendance.- La France impose à Haïti le versement d’une indemnité pour prix de la reconnaissance de son indépendance. Cette indemnité est d’abord fixée à 150 millions de francs-or puis à 90 millions. La nouvelle république sortie exsangue de la guerre d’indépendance ne peut faire face à une telle obligation qu’au détriment de son propre développement économique.

Pour le premier versement Boyer a dû faire une hypothèque Le Général Jean-Pierre Boyer, Président d’Haïti à l’époque, qui a accepté de telles conditions est resté dans l’histoire comme l’homme du mauvais départ économique d’Haïti et celui qui a pris la décision d’hypothéquer à jamais le développement de la première nation nègre de l’histoire. Cette dette est évaluée aujourd’hui à plus de 21 milliards d’euros et en a largement bénéficié, après les fruits de l’esclavage, des traites et de la colonisation la nation qui se fait appeler « Pays des Droits de l’homme » alors que la nation ou le nègre devint homme, croupit dans une misère crasseuse.

Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Go Mobile

Suivez-nous sur Twitter

Sponsor

Top de la semaine

error: Content is protected !!