Connect with us

Insécurité

2 agents de l’USGPN tués dans un accident, des impacts de balles remarqués sur leur véhicule

Published

on

2 agents de l'USGPN tués dans un accident, des impacts de balles remarqués sur leur véhicule
Alez_728

2 agents de l’USGPN tués dans un accident, ce 31 décembre en revenant de Port-de-Paix, des impacts de balles remarqués sur leur véhicule.

Port-au-Prince , Haïti .- Harold Chausson et Louckly François deux agents de l’Unité sécurité garde palais national (USGPN) ont été tués dans un accident de la circulation dans une zone située entre les communes de Bassin Bleu et de Gros-Morne, dans la nuit du mercredi au jeudi 31 décembre, vers 1 heure du matin, alors qu’il revenait de Port-de-Paix.

Sur des images de la scène de l’accident on peut constater que la voiture à bord de laquelle ils se trouvaient a fait une embardée. Les deux policiers ensanglantés, ont été retrouvés sans leurs armes allongés l’un a côté de l’autre en uniforme. La voiture, un Land Cruiser est endommagé.

Joint au téléphone par Juno7, le commissaire divisionnaire Aguel Civil, coordinateur général de la Sécurité du Palais National a informé que l’accident a eu lieu précisément dans la zone de “Pendu”, vers une heure du matin. Les deux agents Harold Chausson et Louckly François ont rendu l’âme sur le champ.

Des impacts de balles, la thèse de l’ambuscade évoquée

L’inspecteur divisionnaire Gary Desrosiers, porte-parole de l’institution policière a confirmé l’information pour la rédaction de Juno7 et a indiqué que des impacts de projectiles ont été remarqués sur la voiture à bord de laquelle les deux agents se trouvaient.

Barbancourt

Selon des informations fournies par une autre source qui requiert l’anonymat, avec les impacts de balles retrouvés sur le véhicule, il pourrait s’agir d’une ambuscade. D’ailleurs, deux fusils Galil, un 9 mm, arme de service de l’un des policiers n’ont pas été retrouvés sur le lieu de l’accident.

Il reste aux enquêteurs de la DCPJ de déterminer les circonstances de la mort de ces deux agents de police. L’unité spécialisée du palais national, le 21 décembre dernier, avait fait l’objet d’une attaque à Morne-à-Cabri, quand des hommes armés avaient emporté leurs fusils et autres armes de service.

En savoir plus:

Mandat contre Eude Lajoie pour outrage à magistrat: l’ANAMAH et l’APM soutient la démarche du juge Phidelito Dieudonné

Barbancourt

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 1,006,284 other subscribers

Archives