Connect with us

Tech

Technologie de paiement mobile, la Chine surclasse les États-Unis

Published

on

Photo credit : Pymnts

Suite aux nombreuses complications qu’impliquent l’obtention d’une carte de crédit en Chine et le manque de développement du système bancaire, le paiement mobile en profite au niveau de son développement et de son utilisation à un point tel qu’il pourrait, selon l’avis de nombreux spécialistes, débusquer l’argent liquide du pays!

L’expansion du marché des paiements mobiles en Chine n’a jamais autant pris le large. Seulement en 2016, le volume total des paiements mobiles ont atteint 5,500 milliards de dollars. Contrairement au marché américain qui n’a atteint que 112 milliards de dollars. Le paiement via les téléphones mobiles connait un grand succès dans les grandes villes chinoises telles que : Pékin, Shanghai, Guangzhou, Hangzhou. Grace au QR code facilitant les paiements via les services Alipay et Wechat, environ 80% des supermarchés acceptent les paiements mobiles. Petits commerçants et chauffeurs de taxi veulent tous adopter cette nouvelle méthode de paiement. Les églises aussi s’y mettent en acceptant des dons via le paiement mobile.

Des témoignages ont laissé croire que ce système de paiement est très sécuritaire et leur permet de mieux gérer leur fonds.

A Guangzhou, un propriétaire d’un magasin de sport, stipule que les achats en liquide ne représentent que 15% des revenus. De nos jours, la population est constituée des gens de moins de 40 ans et ils paient fréquemment via mobile. Une étude a même déclaré qu’en 2017, 84% des Chinois préfèrent les paiements mobiles. Contrairement aux États-Unis, seulement 20% des propriétaires des téléphones mobiles intelligente les utilisent pour faire des achats.

La Chine jouit de son retard en infrastructure et c’est pour cette raison qu’elle a pu bénéficier de ce grand avantage sur les Etats Unis, car les pays sans infrastructure existante peuvent développer les technologies les plus avancées à partir de zéro. En outre, les Américains ont l’habitude de payer avec des cartes de crédit et de débit et ils n’ont pas besoin de passer à la nouvelle technologie des paiements mobiles. Mais le sous-développement d’une telle infrastructure en Chine l’a aidée à franchir l’ère des cartes bancaires. Selon Guo Tianyong, directeur du Centre bancaire de l’Université centrale de l’économie et des finances de la République populaire de Chine, les nouvelles technologies s’améliorent, car elles n’ont pas de concurrents.

«Bien qu’aux États-Unis il existe des services de paiement mobile, comme Applepay, en Chine, ils sont beaucoup plus développés. Mais le fait est que les services bancaires sont moins développés. (…) Pour la population chinoise, qui n’avait que de l’argent liquide, c’est une véritable percée. Une personne peut oublier sa carte bancaire, mais son portable est toujours avec elle. Pour les vendeurs, les paiements mobiles sont également beaucoup plus pratiques. Des cartes bancaires nécessitent des équipements coûteux, comme par exemple un terminal. Alors que pour les paiements mobiles, il suffit aux commerçants d’ouvrir un porte-monnaie électronique et d’imprimer son code QR. Par conséquent, les paiements mobiles pour tous en Chine étaient beaucoup plus faciles et plus pratiques», a-t-il déclaré.

«Il y a eu des fraudes avec les cartes bancaires et les paiements mobiles. Aucune méthode de paiement ne peut être absolument sûre. Cependant, le bien vainc toujours le mal, les technologies chinoises dans le domaine de la prévention de la cybercriminalité ne cessent de se développer», a souligné M.Tiangyong.

Toutefois un problème s’impose. Pour ouvrir un porte-monnaie électronique et utiliser le service de paiement mobile, que ce soit Alipay ou Wechat, il faut y attacher une carte bancaire. Si la carte est nécessaire, pourquoi ouvrir en plus un portefeuille électronique? Pourquoi ne pas utiliser simplement une carte, comme dans les pays occidentaux et en Russie? La réponse est plutôt simple : il est de loin plus facile d’obtenir une carte de débit en Chine contrairement à une carte de crédit. Les banques chinoises sont très méfiantes et font beaucoup de réticence lorsqu’il s’agit de fournir des prêts aux particuliers. D’où l’avantage d’Alibaba et de Tencent, propriétaires des services de

Obtenir une carte de crédit est extrêmement difficile suite au manque d’historique de crédit parmi la majorité de la population. Situation contraire aux smartphones qui sont utilisés presque partout: en Chine qui dénombre 751 millions d’internautes dont 96% d’entre eux utilisent principalement le service mobile. Par conséquent, il n’est pas exclu que la Chine devienne bientôt le premier pays au monde à bâtir une société sans argent liquide. Son exemple devra servi à de nombreux pays sous-développés qui pourraient profiter de leur faiblesse et bâtir un réseau commercial fort à l’instar de la Chine.

653 vues
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Chine

Chine : La police utilise désormais des lunettes de reconnaissance faciale

Published

on

En Chine, des lunettes dotées d’une technologie de reconnaissance faciale ont fait leur apparition chez les forces de police. Cette technologie, qui identifie les visages à l’aide d’une base de données, a déjà été utilisée dans une gare du pays.

Ces lunettes-là n’ont pas grand chose de commun avec les Snapchat Spectacles — excepté le fait d’être connectées. En Chine, ces nouvelles venues rejoignent le reste des outils mis à disposition des fonctionnaires à des fins de surveillance.

Chaque paire de lunettes est en effet équipée d’une technologie de reconnaissance faciale, destinée à repérer des individus — y compris dans un endroit bondé comme une gare ou un aéroport.

Une fois ces lunettes posées sur le nez de son porteur, elles s’avèrent capables d’identifier les passants en quelques secondes. La caméra intégrée au dispositif mesure notamment la profondeur du visage, dont les mesures sont ensuite comparées à une base de données d’individus préalablement identifiés.

Cet article a: 1 339 vues

Continue Reading

Tech

Formation Photoshop CC 2017

Published

on

Il est aujourd’hui important de s’offrir une formation très avancée dans le domaine numérique afin de s’adapter au niveau d’évolution de la technologie.

La photographie numérique est actuellement un métier très sollicité. Un photographe et professionnel sérieux doit avoir une bonne connaissance sur les logiciels de retouche de photos. Adobe a créé un package dans lequel vous trouverez Photoshop, Lightroom etc. qui vous permettront de rendre vos photos plus belles et plus attrayantes.

Une fois que vous maîtrisez ces logiciels, vous détenez déjà une clef qui vous facilitera dans votre carrière. L’équipe de Cho9 avec le grand soutien de l’agence Juno7 vous offre un mois de formation sur le logiciel Photoshop d’Adobe. Deux professionnels de la photographie et des logiciels de retouche de photos seront avec vous tous les samedi ou dimanche à partir du 3 Mars jusqu’au 1er Avril 2018. Vous apprendrez tous les éléments de bases sur le logiciel Adobe Photoshop CC 2017. Au début de la formation, vous recevrez le logiciel sur un DVD et un document relatant les points qui seront étudiés au cours de la formation.

Si vous souhaitez participer et suivre cette formation, vous pouvez contacter l’équipe en charge de l’organisation de la formation au 4288-8886. Ils répondent aux appels, sms, messages via whatsapp et telegram. N’hésitez pas à vous offrir cette belle opportunité de devenir un expert dans le domaine numérique en débutant dès aujourd’hui avec cette première formation.

589 vues
Continue Reading

Tech

V2 : Vine pourrait renaître de ses cendres

Published

on

By

En 2013, Twitter a racheté Vine – avant même son lancement. L’application permettait de créer et partager de courtes vidéos de 6 secondes. Les utilisateurs l’ont très vite adoptée, mais l’histoire d’amour n’aura duré que 3 ans. En 2016, le réseau social a décidé de fermer Vine, au grand dam de ses nombreux fans. La nouvelle du jour devrait donc leur faire plaisir : les créateurs de Vine développent actuellement V2, Vine pourrait donc renaître de ses cendres.

Sur son compte Twitter, le fondateur de Vine Dom Hofmann a publié quelques infos (mais peu de photos) sur la future application V2. Un forum a également été mis en place, pour permettre aux internautes de suivre – et contribuer – au développement du successeur de Vine. Vous pouvez également suivre le compte @v2app sur Twitter.

Cette page, sur le forum de V2, récapitule ses futures fonctionnalités :

  • Les vidéos feront entre 2 et 6,5 secondes
  • Les artistes pourront collaborer grâce à la fonction Team
  • L’upload via la galerie du téléphone sera possible
  • Le format sera plein écran, plutôt que carré
  • Les vignettes (aperçus) seront générées automatiquement
  • Vous pourrez switcher entre les 2 caméras de votre téléphone

En revanche, les développeurs ne dévoilent aucune date de lancement pour le moment (a priori au second ou troisième trimestre 2018). À sa sortie, V2 sera proposée sur iOS et Android. Comme sur Vine, les vidéos seront lues en boucle et vous ne pourrez pas ajouter de filtre. Une timeline chronologique permettra de visualiser les derniers Vine les dernières vidéos publiées par les personnes suivies et vous devriez pouvoir accéder à un flux des vidéos les plus populaires.

 

Selon TechCrunch, d’anciens Viners et des influenceurs ont été contactés. Sans contenu et sans tête d’affiche, il sera en effet difficile pour V2 de trouver son public. Bien que Dom Hofmann insiste sur le fait qu’il ne faille pas l’appeler Vine 2, et qu’il tente (plus ou moins) de différencier V2 de Vine, les points communs sont flagrants. Twitter reste propriétaire de l’ancienne application : si le projet V2 aboutit, le réseau social pourrait décider d’engager des poursuites envers son fondateur…

[via blogdumoderateur.com]

 

359 vues
Continue Reading
Advertisement

Suivez-nous sur Twitter

Top de la semaine

error: Content is protected !!