Connect with us

Tech

Technologie de paiement mobile, la Chine surclasse les États-Unis

Published

on

Photo credit : Pymnts

Suite aux nombreuses complications qu’impliquent l’obtention d’une carte de crédit en Chine et le manque de développement du système bancaire, le paiement mobile en profite au niveau de son développement et de son utilisation à un point tel qu’il pourrait, selon l’avis de nombreux spécialistes, débusquer l’argent liquide du pays!

L’expansion du marché des paiements mobiles en Chine n’a jamais autant pris le large. Seulement en 2016, le volume total des paiements mobiles ont atteint 5,500 milliards de dollars. Contrairement au marché américain qui n’a atteint que 112 milliards de dollars. Le paiement via les téléphones mobiles connait un grand succès dans les grandes villes chinoises telles que : Pékin, Shanghai, Guangzhou, Hangzhou. Grace au QR code facilitant les paiements via les services Alipay et Wechat, environ 80% des supermarchés acceptent les paiements mobiles. Petits commerçants et chauffeurs de taxi veulent tous adopter cette nouvelle méthode de paiement. Les églises aussi s’y mettent en acceptant des dons via le paiement mobile.

Des témoignages ont laissé croire que ce système de paiement est très sécuritaire et leur permet de mieux gérer leur fonds.

A Guangzhou, un propriétaire d’un magasin de sport, stipule que les achats en liquide ne représentent que 15% des revenus. De nos jours, la population est constituée des gens de moins de 40 ans et ils paient fréquemment via mobile. Une étude a même déclaré qu’en 2017, 84% des Chinois préfèrent les paiements mobiles. Contrairement aux États-Unis, seulement 20% des propriétaires des téléphones mobiles intelligente les utilisent pour faire des achats.

La Chine jouit de son retard en infrastructure et c’est pour cette raison qu’elle a pu bénéficier de ce grand avantage sur les Etats Unis, car les pays sans infrastructure existante peuvent développer les technologies les plus avancées à partir de zéro. En outre, les Américains ont l’habitude de payer avec des cartes de crédit et de débit et ils n’ont pas besoin de passer à la nouvelle technologie des paiements mobiles. Mais le sous-développement d’une telle infrastructure en Chine l’a aidée à franchir l’ère des cartes bancaires. Selon Guo Tianyong, directeur du Centre bancaire de l’Université centrale de l’économie et des finances de la République populaire de Chine, les nouvelles technologies s’améliorent, car elles n’ont pas de concurrents.

«Bien qu’aux États-Unis il existe des services de paiement mobile, comme Applepay, en Chine, ils sont beaucoup plus développés. Mais le fait est que les services bancaires sont moins développés. (…) Pour la population chinoise, qui n’avait que de l’argent liquide, c’est une véritable percée. Une personne peut oublier sa carte bancaire, mais son portable est toujours avec elle. Pour les vendeurs, les paiements mobiles sont également beaucoup plus pratiques. Des cartes bancaires nécessitent des équipements coûteux, comme par exemple un terminal. Alors que pour les paiements mobiles, il suffit aux commerçants d’ouvrir un porte-monnaie électronique et d’imprimer son code QR. Par conséquent, les paiements mobiles pour tous en Chine étaient beaucoup plus faciles et plus pratiques», a-t-il déclaré.

«Il y a eu des fraudes avec les cartes bancaires et les paiements mobiles. Aucune méthode de paiement ne peut être absolument sûre. Cependant, le bien vainc toujours le mal, les technologies chinoises dans le domaine de la prévention de la cybercriminalité ne cessent de se développer», a souligné M.Tiangyong.

Toutefois un problème s’impose. Pour ouvrir un porte-monnaie électronique et utiliser le service de paiement mobile, que ce soit Alipay ou Wechat, il faut y attacher une carte bancaire. Si la carte est nécessaire, pourquoi ouvrir en plus un portefeuille électronique? Pourquoi ne pas utiliser simplement une carte, comme dans les pays occidentaux et en Russie? La réponse est plutôt simple : il est de loin plus facile d’obtenir une carte de débit en Chine contrairement à une carte de crédit. Les banques chinoises sont très méfiantes et font beaucoup de réticence lorsqu’il s’agit de fournir des prêts aux particuliers. D’où l’avantage d’Alibaba et de Tencent, propriétaires des services de

Obtenir une carte de crédit est extrêmement difficile suite au manque d’historique de crédit parmi la majorité de la population. Situation contraire aux smartphones qui sont utilisés presque partout: en Chine qui dénombre 751 millions d’internautes dont 96% d’entre eux utilisent principalement le service mobile. Par conséquent, il n’est pas exclu que la Chine devienne bientôt le premier pays au monde à bâtir une société sans argent liquide. Son exemple devra servi à de nombreux pays sous-développés qui pourraient profiter de leur faiblesse et bâtir un réseau commercial fort à l’instar de la Chine.

533 vues
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Économie

Le bitcoin dépasse le seuil de 15.000 dollars

Published

on

Le cours du bitcoin poursuivait sa montée dans la cryto-monnaie ce jeudi au point de dépasser pour la première fois de son histoire le seuil des 15.000 dollars, à la faveur d’un bond de plus de 50% en une semaine.

Il valait moins de 1000 dollars le 1er janvier, et 8000 dollars il y a deux semaines. le pionnier de la crypto-monnaie BITCOIN n’a cessé de faire refléchir les grands banquiers du monde, Bitcoin est la révolution technologique de la monnaie virtuelle.
le futur des paiements.

592 vues

Continue Reading

Tech

Windows 10 “Sets” de nouvelles fonctionnalités

Published

on

Photo credit : Windows Central

Dans les cuisines de Microsoft, la nouvelle version de Windows 10 s’annonce plutôt intéressante, car elle fournira une fonctionnalité qui permettra d’améliorer la productivité.

Les premières versions de la prochaine version de Windows 10 ont été soumises aux volontaires désirant pratiquer les premiers essais depuis le mois de septembre qui s’est écoulé.

Le vice-président en charge des systèmes d’exploitation, Terry Myerson, a laissé croire que le programme insider sera disponible pour tous les utilisateurs de Windows et que la fonctionnalité Timeline qui devait être intégrée dans Windows 10 Fall Creators Update sera disponible sur la nouvelle version.

Timeline aura pour fonctionnalité d’enregistrer un historique des activités de l’utilisateur afin de lui fournir un accès rapide sur quoi il a précédemment travaillé. Il sera synchronisé entre les différentes installations de Windows 10, il sera ainsi très facile de reprendre une activité sur plusieurs machines.

Temporairement appelé « Sets », une autre fonctionnalité sera intégré dans cette nouvelle version, à l’instar de Timeline elle permettra d’améliorer la productivité. Cependant, elle sera effective sur une tâche en particulier et les micro-tâches qui en découlent. Ainsi une même fenêtre pourra servir à utiliser plusieurs applications classées dans des onglets.

Dans une vidéo de démonstration on peut voir comment une étudiante peut débuter un travail sous Word puis ouvrir un nouvel onglet pour accéder à l’application OneNote. Plus tard elle se rend compte qu’elle a besoin d’un ancien document Powerpoint et effectue une recherche sur son PC sans quitter la fenêtre tout comme elle peut ajouter du contenu en provenance du web en lançant une recherche sur un quatrième onglet grâce à Edge.

Ce n’est pas tout. Lors de la fermeture de la fenêtre Windows 10 enregistre le travail en cours automatiquement. Plus tard elle se rend de l’ordinateur de sa chambre à celui que partage toute la famille. En se connectant à son compte elle peut instantanément reprendre le travail en cours sur cette machine.

Timeline et Sets seront proposés bientôt dans une version d’essai. ‘Pour Sets la diffusion sera progressive, avertit Microsoft, dans le but de comparer le gain en productivité de ceux qui bénéficient de la nouveauté et ceux qui travaillent de manière plus classique’. Le grand public devrait découvrir ces deux nouveautés au mois de mars 2018 en version stable.

375 vues
Continue Reading

Actualités

Digicel veut tout reprendre en main

Published

on

La compagnie qui aurait révolutionné la télécommunication en Haïti se voit sévèrement critiquer par ses clients et de nombreuses accusations sont portées contre elle. En occurrence, le mardi 28 novembre, les dirigeants de la Digicel ont réuni la presse dans le cadre d’une émission qui facilitera la communication entre la compagnie et ses consommateurs.

L’évènement s’est tenu à l’Hôtel Marriott, environ une douzaine de membres des différents médias connus du pays étaient présents en compagnie de cinq membres de l’équipe de la Digicel : Maarten Boute, Luigi Roy de la technique, Tara du service MonCash, Judith J. Jeune et Gérard. Ils ont réalisé un show télévisé assez intéressant où ils ont pris le soin de clarifier de nombreux faits qui ternissaient l’image de la compagnie.

Suite à de nombreuses questions, ils ont fait le point sur le problème majeur de tous les clients, cette histoire de crédits (minutes) et de données (Mb) qui s’envolent de leurs téléphones mobiles. Ils ont expliqué que le fait pourrait dépendre du paramétrage des smartphones qui faciliterait une énorme consommation de données. On peut admettre une telle explication pour un smartphone mais les portables ordinaires… Le mystère se résume à une explication de Maarten Boute stipulant que dans les jours à venir la Digicel apportera beaucoup de changement sur le réseau, des changements qu’on peut constater surtout via le nouveau code USSD : *111#, ainsi que l’application MyDigicel qui fournit trois plus de données. Ils ont rassuré les clients qu’ils ne volent ni données, ni minutes.

Au cours de ces derniers mois, la Digicel s’est activement mise à l’écoute de ses abonnés, très présente sur les réseaux sociaux, la compagnie veut mener une campagne pour regagner la toute confiance des haïtiens.

Ils ont aussi expliqué la relation Digicel – ZTE. Pour ceux qui croyaient que la ZTE avait acheté la compagnie ce n’est pas le cas. La compagnie se procure de nouveaux appareils auprès de la firme ZTE afin d’améliorer la qualité de service, ceux d’Ericsson étaient trop chers.

Des améliorations seront effectivement portées au service à la clientèle. Les clients ne vont plus payer pour contacter le service à la clientèle. Dans le cas où vous n’arrivez pas à joindre le service, il sera possible de laisser un message et on se chargera de vous rappeler afin de vous assister.

Voulant faire des sms un moyen de communication fluide pour ses clients, la compagnie a d’abord réduit à 4 millions les sms promotionnels soit quatre fois moins que le nombre d’avant. Les membres ont averti les abonnés qui ne prennent pas le soin de lire les sms de changer d’habitude car dans les prochains jours, ils annonceront par sms les moindres activités effectuer sur le compte du client.

Les responsables de la compagnie promettent de nombreux changement. Même le logo a subi un petit lifting afin d’annoncer le renouveau qui s’annonce.

Et cette émission télévisée produite aux locaux de l’hôtel Marriott qui sera rediffusée sur plusieurs stations du pays est un départ de la nouvelle démocratie que la compagnie veut établir avec ses consommateurs. Les promesses sont nombreuses et l’attente ne sera pas trop longue, car Maarten Boute a promis que les changements seront effectifs à partir de janvier 2018.

 

2 336 vues

 

Continue Reading

Top de la semaine

error: Content is protected !!