You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Actualités

A New-York, la Commission spéciale sur l’amendement de la constitution rencontre des leaders de la diaspora

Published

on

De Gauche à droite: Jerry Tardieu (Petion-Ville), Myriam Amilcar (Saint-Michel de l’Attalaye), Price Cyprien (Thomazeau), Louis-Marie Bonhomme (Anse-a-Fleur), Daniel Letang (Port-à-Piment)

Pour ce week-end de la toussaint, le temps était clément à New-York. La météo ensoleillée a certainement facilité la tenue de la première rencontre entre la  Commission spéciale sur l’amendement de la constitution de la Chambre des députés et des leaders de la diaspora venus surtout de New-Jersey, New-York, Connecticut et Massachusetts. 

 
Ce 4 novembre 2017, en plein coeur du BIG APPLE, dans l’auditorium de la Faculté de droit de l’Université de New-York,  la Commission Spéciale a eu sa premiere rencontre  avec des organisations et leaders de la diaspora haïtienne. La délégation parlementaire était composée des députés Jerry Tardieu (Pétion-Ville), Louis-Marie Bonhomme (Anse-à-Fleur), Price Cyprien (Thomazeau), Daniel Letang (Port-à-Piment) et Myriam Amilcar (Saint-Michel de l’Attalaye). Ces députés ont pris la parole tour à tour pour expliquer la mission de la commission et le sens de leur présence aux Etats-Unis. L’assistance n’a pas manqué de souligner son appréciation du travail de la commission. Plusieurs des personnalités ayant fait le déplacement se sont félicitées du choix de la commission  d’entamer  une tournée en diaspora en commençant par New-York.  
 
A cette  occasion, le Front uni de la diaspora haïtienne, une entité qui regroupe sous son ombrelle un ensemble d’organisations de la diaspora,  a officiellement remis un aide-mémoire d’une quarantaine de pages à la commission. Dans ce copieux document soigneusement présenté, dont une copie a été remise à la presse, ce regroupement d’association de la diaspora énumère les demandes de la communauté haïtienne expatriée. Rien n’est laissé au hasard. Le droit de vote, la double nationalité, le droit d’avoir des représentants au parlement, le droit de possession immobilière….   
 
Les Députés Cyprien et Letang ont rappelé à l’auditoire que l’initiative de l’amendement de la Constitution était une prérogative de deux pouvoirs, l’exécutif et le législatif. Selon l’élu de Pétion-Ville Jerry Tardieu, les propositions d’amendement seront tirées de la synthèse des contributions des secteurs de la vie nationale dont la diaspora.  Consignées dans un Rapport préliminaire à paraître au début de l’année  prochaine, ces propositions seront ensuite soumises à la discussion publique dans le cadre d’ateliers qui se tiendront à travers les dix départements du pays. Pour le Vice-président de la commission, Louis-Marie Bonhomme, la Chambre des Députés s’est donné le temps nécessaire pour une réflexion sérieuse, inclusive et sereine de telle sorte que le prochain amendement se réalise dans de bonnes conditions. Cette Commission spéciale entend porter le débat sur l’amendement de la Constitution dans toutes les sphères et à tous les niveaux de la société.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lu 2 673 fois

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!