Connect with us

Actualités

Affaire Amnistie: RDNP au bord de la tempête, sur fond de contradiction,l’ex-député Evens Beaubrun éxige le départ de Jovenel Moïse

Published

on

Affaire Amnistie: RDNP au bord de la tempête, sur fond de contradiction,l'ex-député Evens Beaubrun éxige le départ de Jovenel Moïse 29
Actimed_728
450 views

La dernière sortie médiatique du Secrétaire Général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes, Éric Jean Baptiste, le 18 juin écoulé, concernant une éventuelle possibilité évoquée par certains membres de l’opposition institutionnelle d’amnistier certaines personnes impliquées dans la dilapidation du fonds PetroCaribe, continuent de faire des ravages au sein de cette structure politique.

En plus des démentis apportés par les concernés, des membres du RDNP fustigent eux aussi les déclarations qualifiées de mensongères d’Eric Jean Baptiste, qui selon eux, sont en train de faire une très mauvaise publicité pour un parti tel que RDNP.

A la suite du tollé qu’ont provoqué les récentes déclarations du Secrétaire Général, l’avocat et membre du parti de Lesly François Manigat, Me Jean Ronel Sistanis, a décidé de jeter l’éponge. Dans une correspondance adressée à Éric Jean Baptiste, l’homme de loi l’a présenté sa démission du RDNP.

“Vos interventions publiques ces derniers jours discréditent le Parti et traduisent un certain mépris des revendications populaires tendant à renverser le statu quo et faire place à un autre Etat plus juste, plus solidaire, respectueux des valeurs démocratiques, des droits fondamentaux de la personne et du principe de la reddition des comptes, auxquels je suis intimement attaché.
Le RDNP passe de la tentation à la perversion. Il n’a pas pu résister. Le masque est tombé. L’argent et le pouvoir continuent à saper les grandes vertus. Les valeurs se noient dans l’intérêt. La mémoire de l’éminent Professeur Lesly François MANIGAT est souillée”, écrit Me Jean Ronel Sistanis, qui se retrouve dans les revendications de la majorité.

100 PWEN GRATIS

Quatre jours après, un autre membre du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes, réagit, cette fois, pour exiger comme l’opposition institutionnelle, la démission du chef de l’État, Jovenel Moïse. En ce sens, le Docteur Evans Beaubrun, l’ancien député de Léogâne invite le secteur démocratique à rencontrer l’autre frange de l’opposition et la société civile pour présenter une véritable alternative unitaire au pays.

L’appel à l’unité de l’opposition et de la société civile du Dr Evans Beaubrun, dirigeant du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes, intervient deux jours après la sortie d’une note de la Secrétaire Générale Adjointe des Affaires Internationales du parti, Natacha Daciné, adressée aux militants du parti.

Dans cette note, la Secrétaire Adjointe précise qu’il est impérieux que le parti adopte une position claire et ferme, émanant de ses différentes entités. “Cette position doit être par rapport aux dossiers brûlants de l’actualité, dont la mobilisation citoyenne pour la reddition de comptes sur le dossier PetroCaribe, doit être communiqué sans ambiguïté et dans les meilleurs délais à nos membres et à nos sympathisants-es pour éviter des interprétations non fondées qui peuvent ternir l’image du parti, et du coup, nous éloigner de la nécessaire adhésion et de la symphonie d’une bonne frange de la population”.

100 PWEN GRATIS

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 986,919 other subscribers

Archives