Connect with us

Hi, what are you looking for?

Économie

Affichage des prix en gourde: le MCI rappelle les commerçants à l’ordre

Affichage des prix en gourdes: le MCI communique deux numéros aux consommateurs

Affichage des prix en gourde: le Ministère du commerce et de l’industrie rappelle à l’ordre les entreprises

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI)  rappelle, dans un communiqué de presse datant du 23 mars 2021, que le paiement de tout bien, produit ou service fourni sur le territoire national doit s’effectuer en gourde, la monnaie nationale.

Cette décision a été prise conformément aux prescrits des articles 3.1, 5, 7, 8 et 9 du Décret du 25 novembre 2020 fixant les règles relatives à l’obligation d’affichage des prix, au paiement en gourde et à la part des marges bénéficiaires dans la détermination des prix.

Juno7 Pub

Le Ministère du Commerce et de l’industrie dit constater, malheureusement, que des contrevenants, commerçants, prestataires de services et autres, violent systématiquement ce principe, causant ainsi des préjudices à l’État, aux consommateurs et à la société en général.

La gourde, rappelle le MCI,  ne peut être refusée comme moyen de paiement dans aucune transaction, notamment celle qui concerne le règlement des frais de loyer (bail), des frais de scolarité dans les établissements scolaires classiques, techniques, professionnels, dans les établissements universitaires et d’enseignement supérieur généralement quelconque.

Par conséquent, le Ministère du Commerce et de l’Industrie invite tous les contrevenants “à observer scrupuleusement les prescrits dudit décret, car leur refus d’obtempérer, les expose aux peines prévues par les articles 7, 8 et 9 dudit décret (cf. Le Moniteur No 41, du 30 novembre 2020).”

Par ailleurs, devant le constat alarmant que des personnes non autorisées, dont les cambistes, continuent, au mépris du Décret du 25 novembre 2020 sur les intermédiaires de change, d’acheter et de vendre des devises, notamment le dollar américain, un peu partout sur le territoire national, le Ministère du Commerce et de l’Industrie se voit dans l’obligation de rappeler aux auteurs de cette infraction qu’ils sont passibles des peines prévues par les articles 54,1, 54-2 et 55 dudit décret.

En savoir plus:

Affaire Petit-Bois: la Cour d’appel ordonne la libération des prévenus en détention

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Économie

Mon Entreprise de Demain: le MCI s’engage à financer les dix plans d’affaires qui n’ont pas été retenus A la finale du concours de...

Économie

14ème session de la CNUCED : Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Ricardin Saint-Jean plaide en faveur du progrès humain par la réduction...

Actualités

COVID-19: le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) promet des sanctions en cas de spéculation sur les produits pharmaceutiques utilisés dans le traitement...

Actualités

Un nouveau décret puni de 2 mois à 2 ans de prison, 5 millions de gourdes d’amende pour le non-respect du principe d’affichage, du...