Connect with us

Hi, what are you looking for?

Économie

L’AGD apporte des explications sur sa contre-performance pour l’année fiscale 2020-2021

L'AGD apporte des explications sur sa contre-performance pour l'année fiscale 2020-2021

L’AGD apporte des explications sur sa contre-performance par rapport au volume d’importations et la baisse des recettes pour l’année fiscale 2020-2021

Le directeur général de l’administration générale des douanes (AGD), Rommel BELL, dans note d’information sur la performance de l’institution au cours de l’exercice fiscal 2020-2021 a expliqué la contre-performance par rapport au volume d’importation et la baisse des recettes remarquée et soulevée par le gouverneur de la banque centrale la semaine écoulée. Si contre-performance ou baisse des recettes il y en a, c’est avant tout la faute au volume de franchises que le pays a accordé pour l’année, non prélèvement sur les produits pétroliers et l’insécurité.

En effet, M. Bell a soutenu sa position en détaillant les circonstances qui ont poussé le pays a accordé autant de franchises. “Au titre de l’exercice fiscal 2020-2021, en plus des 43 milliards de Gourdes des recettes collectées, 14 milliards (soit 33%) sont à imputer à la rubrique « droits et taxes concédés ». Ce Montant a été alloué au compte des franchises accordées par l’État Haïtien”, a-t-il écrit.

Juno7 Pub

Les franchises douanières, a-t-il ajouté, pour l’exercice fiscal 2019-2020, se tablaient seulement à 4 milliards de Gourdes. “L’augmentation à la fois drastique et vertigineuse des franchises douanières, comparée à l’exercice précédent, a largement influencé les recettes directes des douanes pour l’exercice fiscal 2020-2021, a déduit le directeur de l’AGD.

Aussi, les autres causes de cette contre-performance sont le non-prélèvement des droits et taxes par l’AGD sur les produits pétroliers, en dépit de la hausse de la facture correspondante, et l’impact considérable de l’insécurité sur le travail des agents douaniers, particulièrement dans l’environnement de la douane du port de Port-au-Prince qui collecte à elle seule plus de 85% des recettes.

Par ailleurs, il s’en est pris au gouvernement de la BRH qui, selon lui, a malencontreusement considéré l’augmentation des importations globales sans faire de distinction entre les importations commerciales dédouanées sous le régime de la consommation sur lequel les droits et taxes sont prélevés et celles non-commerciales dédouanées sous les régimes suspensifs, lesquels permettent d’importer en suspension des droits et taxes en attendant qu’une autre destination soit donnée à la marchandise.

L'AGD apporte des explications sur sa contre-performance pour l'année fiscale 2020-2021

En savoir plus:

Òganizasyon sendikal ki te lanse modòd grèv la anonse yo leve l men li toujou kenbe pou Gran Sid la

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Insécurité

L’agent douanier Jean Déland a été libéré contre rançon, ce mercredi 15 septembre L’agent douanier, Jean Déland, a été libéré contre rançon ce mercredi...

Insécurité

Insécurité: à partir du 5 avril, les effets personnels n’entreront que dans deux ports : Port-au-Prince et Cap-Haïtien. Le premier ministre Joseph jouthe, en...

Actualités

L’attaque contre l’administrateur de la douane de Port-au-Prince, Julcène Édouard, est une tentative d’assassinat selon les douaniers qui exigent l’ouverture d’une enquête. Port-au-Prince, Haïti.- Pour...

Actualités

L’Administration Générale des Douanes (AGD) invite les intéressés à se renseigner directement auprès de ses services sur le taux de référence pratiqué pour les...