Connect with us

Météo

Brume de chaleur en Haïti: Que doit-on savoir?

Published

on

Brume de chaleur en Haïti: Que doit-on savoir?
Actimed

Brume de chaleur en Haïti: Que doit-on savoir? Le météorologue  Marcelin Esterlin nous explique tout.

Depuis dimanche soir, une nuage de poussière assombrit le ciel d’Haïti et en même temps on constate une chaleur suffocante, et l’on entend dire qu’il s’agit d’une masse de poussière qui peut être dangereux pour l’homme. Très peu de gens savent en réalité ce qu’est ce phénomène nouveau. Le météorologue Marcelin Esterlin apporte plus de details autour de la question  pour les abonnés de Juno7.

C’est un phénomène peu connu de la population et elle s’appelle “Brume de sable” ou encore brume de poussierre, nous dit le météorologue Marcelin Esterlin. Elle provient des tempêtes de sable du désert Sahara et est composé des matières qui peuvent être nocives pour la santé. Selon les prévisions, la plus forte concentration a été observée mardi et mercredi, une diminution  de sa densité sera observée ce jeudi ( ce qu’on observe déjà ) et vendredi aussi, ensuite samedi il y aura une autre avec une densité moindre que celle de mardi et mercredi.

Ce phénomène de lithométéore, poursuit Esterlin, est composée de particules microscopiques, des minéraux comme du fer, du calcium, du phosphore, du silicium et du mercure, ainsi que des virus, des bactéries, des champignons, des acariens pathogènes, des staphylocoques et des contaminants organiques. C’est tout cela qui est à l’origine de l’aspect d’opalescent qui diminue la visibilité.

La brume de sable résulte d’un assèchement de la masse d’air. Elle est surtout observée durant le mois de juillet qui n’est pas une période pluvieuse. “Ce n’est pas un phénomène nouveau pour le pays mais ce n’est pas non plus très fréquent. Personnellement j’ai l’habitude d’observer des brumes de sable qui assombrissent seulement le profil topographique des reliefs. Mais c’est pour la première fois que l’on observe une brume de sable avec une telle envergure”, indique Esterlin qui affirme que la désertification des régions, l’érosion et la dégradation des sols sont les principales causes qui expliquent que la brume soit aussi dense.

Lait Bongu

Selon le météorologue, Il est nécessaire que la population se protège car ce phénomène, contenant des matieres hautement nocives pour la santé humaine peut augmenter les affections respiratoires et allergiques. “La meilleure façon de se protéger serait de rester chez soi et éviter d’inhaler ces particules dangereuses, mais vu que c’est impossible, il est conseillé de porter des lunettes de soleil et de toujours porter les masques”, conseille-t-il.

A lire aussi:

MG300

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,742 other subscribers

Archives