Connect with us

Actualités

Campagne de diffamation: mise au point de “Le Nouvelliste” et clarification à propos du chèque en circulation

Published

on

Campagne de diffamation: mise au point de "Le Nouvelliste" et clarification à propos du chèque en circulation 28
De gauche à droite: Max Chauvet et Frantz Duval du quotidien Le Nouvelliste
bongu j7

Quelques jours après les révélations accusatrices faites par l’ancien président Michel Martelly aux Cayes contre la doyenne de la presse haïtienne Le Nouvelliste affirmant que celle-ci à la culture de marchander sa ligne éditoriale aux plus offrants, une copie d’un chèque d’un montant de sept millions quatre cent vingt-trois milles gourdes livré à l’ordre du journal est en circulation sur les réseaux sociaux.

Il est sur la toile et a suscité une avalanche de commentaires non catholiques à l’égard de Le Nouvelliste. Pour tenter de freiner toutes les mauvaises interprétations de l’origine de ce chèque, le journal réagit dans un article spécial afin de dissiper tous doutes, mettre en confiance ses lecteurs, admirateurs et partenaires. D’entrée de jeu, Le Nouvelliste confirme l’authenticité du chèque #0015509 de la BRH daté du 19 septembre 2018. Émanant de l’administration du Palais national, il était destiné à payer les publications des pages et les reproductions des 85 pages en couleur achetées par la présidence haïtienne pour les besoins de sa communication pendant la période comprise entre décembre 2017 et février 2018, selon le journal. “Nos abonnés, nos annonceurs et nos commanditaires sont des individus, des institutions publiques, des entreprises privées, des organisations internationales. Leurs chèques sont tirés sur des banques haïtiennes ou des banques étrangères. Dans aucun cas, les paiements reçus ne sont pour acheter, modifier ou altérer la ligne éditoriale du journal Le Nouvelliste qui est une entreprise commerciale de presse”, écrit la rédaction. Plus loin, l’institution dit aussi ne pas s’attendre à ce que cette campagne de diffamation engagée contre elle cesse car, elle s’identifie parmi celles qui constituent une sorte de barrières contre le pire et les dérives. “Cette campagne de diffamation et d’insinuation ne modifiera en rien notre ligne et notre engagement à faire notre travail avec assiduité, passion, rigueur et intégrité“, conclut le journal.

bongu j7

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,025 other subscribers

Archives