Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Chaque ex membre du CEP contesté coûtait à l’État plus d’ 1 million de gourdes par mois

Le CEP annonce la mise en place du bureau du Collège électoral

Chaque ancien membre du CEP coûtait au trésor public plus d’ 1 million de gourdes par mois

Les neuf (9) membres du Conseil électoral provisoire contestés et récemment révoqués par le premier ministre Ariel Henry, coûtait au moins neuf millions de gourdes mensuellement à la République. Au menu : frais de cabinet personel, salaire brut, deuxième résidence, prime de risque, frais de carburant et autres. Chaque membre, selon le journaliste Robenson Geffrard, recevait mensuellement plus d’ 1 million de gourdes du trésor public.

“Chaque membre du CEP reçoit tous les mois: 600 000 gourdes frais de cabinet personnel, 240 000 gdes de salaire brut,160 000 gdes 2e résidence, 80 000 gdes frais de fonction,45 000 gdes prime de risque, 35 000 gdes frais de carburant,60 000 gdes de plus pour le président,50 000 gdes pour le V-P et le trésorier”, a écrit Geffrad sur Twitter.

Juno7 Pub

Il est important de souligner que, les anciens membres de ce conseil électoral provisoire décrié par plus d’un n’ont jamais pu prêter serment comme ils le devraient selon la législation en vigueur. 

Tout juste un an après leur nomination, le chef du gouvernement, Ariel Henry, le 27 septembre, a révoqué les membres du CEP. Ils étaient  nommés par un arrêté de l’ancien président Jovenel Moïse, en date du 18 septembre 2020.

Les concernés, dans un communiqué, ont essayé de rejeter la décision du chef du gouvernement, qu’ils jugent “dilatoire”et prévoient même d’attaquer en annulation l’arrêté.

“Les membres du Conseil électoral Provisoire (CEP), informent le public en général et la presse en particulier que le prétendu arrêté pris par le Sieur Ariel  HENRY, Premier Ministre par intérim ne nous concernait pas puisque au regard de la loi cet arrêté est en violation flagrante de:  l’arrêté du 14 septembre 2020 nommant les membres dudit conseil qui est présidentiel et qui ne doit être révoqué que par  un autre arrêté présidentiel.

L’arrêté du 05 juillet 2021, de nomination du Premier Ministre par intérim Ariel HENRY, au terme de ses prescrits, lui fait injonction d’accompagner le Conseil Electoral Provisoire dans l’accomplissement du processus électoral”, ont ils écrit dans un communiqué.

En réaction à ce communiqué, l’avocat et homme politique André Michel  a annoncé, le mercredi 29 septembre  qu’une plainte sera déposée au Parquet le Vendredi 1er octobre 2021 contre les membres du CEP  pour Usurpation de titre, corruption et dépenses injustifiées de plusieurs millions de dollars américains. “Cette plainte permettra de faire arrêter les coupables.”

Le CEP annonce la mise en place du bureau du Collège électoral

En savoir plus:

Fête Saint Jérôme: le PM Ariel Henry a visité Petite-Rivière de l’Artibonite

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

Formation du CEP: l’ANMH sollicite un report du délai fixé par le premier ministre Ariel Henry L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) informe le...

Politique

Des organisations de femmes supportent la candidature de Miralda Jameau au CEP Ils sont au total 129 organisations de femmes à supporter la  candidature...

Politique

Formation du CEP: l’Organisation de Défense des Droits Humains Sant Karl Lévêque estime que le delai trop court Le Directoire Exécutif de l’Organisation de...

Politique

Application de l’accord du 11 septembre: Ariel Henry lance les consultations pour la formation d’un nouveau CEP Le premier ministre Ariel Henry, dans le...