Connect with us

Sports

CM 2018-Barrage: Adieu Russie j’ai raté l’avion

Published

on

L’Argentine en 1970, l’Angleterre et la France en 1994, le Portugal en 1998, la Hollande en 2002 et 2018 et maintenant le tour d’Italie pour 2018.La Squadra Azzurra manquera à l’appel cette prestigieuse compétition pour la troisième fois (1930,1958 et 2018). 

Après avoir perdu sèchement en Suède (0-1), l’équipe italienne avait pour mission de changer la donne (battre la Suède par deux buts d’écart).En Italie, dans un San Siro bourré de monde, la pression était sur le dos de l’équipe receveuse, du côté des suédois, ils n’avaient rien à perdre.

Dès les vingt premières minutes de jeu, les italiens commencent à perdre leur sang – froid, deux joueurs de la charnière centrale ont écopé un  carton jaune, ils s’agissent de Chiellini qui réclame un penalty et par la suite Barzagli pour une faute sur Forsberg.

Par la suite, les italiens deviennent de plus en plus entreprenant dans leur jeu, ils multiplient les attaques, passent le ballon sur tout le terrain, mais impossible pour eux de franchir facilement le premier rideau défensif des suédois. Le portier Olsen répond toujours présent face aux assauts des attaques italiens. Conséquences: les minutes passent et l’Italie trépasse.

Tout au long du match, le système défensif des suédois restent intact, l’entraîneur suédois Joanne Andersson avait un seul objectif, mettre en échec les plans d’attaques de l’équipe italienne. Comme l’avait fait Mourinho en 2010 avec l’Inter face au Barça (demi-finale retour LDC).

Les hommes de Ventura ont buté à plusieurs reprises sur cette défense héroïque et bien cadenassé. Malgré les rentrées d’El Shaarawy et de Belotti, ça n’a pas apporté grande chose, c’était toujours difficile pour la Nazionale de déstabiliser la défense adverse.

Dominer ne veut pas dire gagner, avec un pourcentage de 70% de possession de balle pour les italiens, l’équipe suédoise a réussi à arracher ce précieux nul (0-0) en terre italienne, un résultat qui donne droit aux protégés de Joanne Andersson d’aller en Russie pour participer à la coupe du monde.

Du côté des italiens, cette non-qualification laisse un mauvais goût dans la bouche des hommes de Ventura. Après ce match, trois joueurs de la sélection ont pris leur retraite, Barzagli, De Rossi et sans oublier l’emblématique Buffon qui totalise 175 sélections avec l’équipe italienne.

Le petit séisme Suède 1.0 a détruit tout le rêve d’une nation et s’offre du même coup sa première phase finale depuis 2006. Quant à la Nazionale, elle manquera à l’appel 2018 et dit à dieu à la Russie.

Lu 861 fois

Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Go Mobile

Suivez-nous sur Twitter

Sponsor

Top de la semaine

error: Content is protected !!