Connect with us

Actualités

Confinement: Rocky propose la danse pour tuer le temps

Published

on

Confinement: Rocky propose la danse pour tuer le temps
Fix Clairin Lakay

Pour alléger le poids du confinement, Rockfeller Pierre, fondateur de l’Académie Tempo Plus, présente la danse comme alternative.

https://www.juno7.ht/deux-nouveaux-cas-coronavirus-confirmes-dans-le-pays/

Dupuis mis-décembre 2019 – date de la découverte officielle du Coronavirus en Chine – la liberté de circuler fait place aux restrictions et à la peur dans certain cas.
Le confinement est ainsi vu par nombre d’États comme étant le meilleur moyen pour freiner la propagation du virus qui a déjà fait plus de 50 mille morts à travers le monde.

Le Bigot

Avec cette méthode, les gens semblent éprouver pas mal de problèmes et le stress qui les accompagne parait pesant. Et c’est là que la danse peut se révéler une excellente compagnie, surtout si elle est guidée par un connaisseur de renommé international.

L’idée a été proposée par le danseur professionnel Rockfeller Pierre, professeur de danse de salon, fondateur de l’Académie Tempo Plus. Cet ancien élève de l’Ecole Nationale des Arts qui n’a que la danse comme passion, se porte volontiers pour aider les gens à tuer le temps en cette période de confinement.

Depuis le 25 mars, il a lancé
*Danse Vs Covid-19* , un cours diffusé en direct sur Facebook tous les dimanche et mercredi à partir de 5 heures de l’après-midi. Il est conçu pour amuser débutants et professionnels, jeunes, moins jeunes et personnes âgées.

Selon le professeur, ce programme met l’internaute au coeur de l’action. Il l’apprend à maîtriser les pas de base, les différents styles de danses dont le tango, la salsa, le meringue mais en solo pour éviter des contacts humains.

“C’est ma façon à moi d’encourager les gens à rester chez eux et à respecter les consignes préconisés par les autorités. Je profite de l’espace pour leur prodiguer des conseils et leur divertir”,confie Rockfeller Pierre, Rocky pour les intimes.

Selon l’initiateur, le feedback est plus que positif. Les gens d’ici comme à l’extérieur, sont nombreux à interagir et à faire des propositions. Le courant semble passer facilement entre le prof et ses élèves qui semblaient avoir besoin d’un véritable passe-temps pour oublier le poids des restrictions et/ou de confinement.

Rockfeller Pierre n’écarte pas la possibilité de poursuivre ces cours même après la crise provoquée par le Coronavirus. Il vise pour le moment l’épanouissement de ses élèves.

A lire aussi :

Deux nouveaux cas de Coronavirus confirmés dans le pays

Advertisements

Journaliste, Photographe , Webmaster, Community Manager, Web Developer (Étude en cours à Brigham Young University-Idaho, USA ).

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,415 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle