Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le Conseil National d’Assistance Légale installé dans ses fonctions

Les barreaux d'Haïti dénoncent l'installation du conseil national d'assistance légale

Jovenel Moïse a présidé la cérémonie d’installation du Conseil National d’Assistance Légale (CNAL) au palais national.

Le président de la République, Jovenel Moïse, a procédé jeudi, au Palais national, à l’installation des membres du Conseil National d’Assistance Légale (CNAL). Rendre la justice accessible à tous, combattre la détention préventive prolongée, prévenir les conflits, améliorer la compréhension du droit, favoriser le règlement des différends: voici en peu de mots la mission de cette structure.

Selon la loi, le Conseil National d’Assistance Légale est composé des cinq personnalités que voici: le ministre de la justice, le Protecteur du citoyen, le ministre de l’Économie et des Finances, le président de la Fédération des barreaux et un représentant du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.

Juno7 Pub

“L’installation du Conseil national d’assistance légale est un acte de bienveillance judiciaire envers les personnes démunies”, a déclaré Jovenel Moïse précisant que les services seront gratuits avant d’exhorter les acteurs judiciaires à travailler dans le sens de l’intérêt public.

Dans son discours, l’occupant du palais national qui dit voir en ce Conseil un outil important pour le processus de désengorgement des prisons, a fait savoir que des mesures seront adoptées dans le prochain budget rectifié pour alimenter le fond destiné au Conseil national d’assistance légale à travers lequel l’État prendra en charge tous les frais pour les personnes qualifiées.

Prenant la parole à son tour, le ministre de la Justice et de la sécurité publique qui fait office de président du Conseil national d’assistance légale, Me Rockfeller Vincent, a évoqué les nombreux avantages qui accompagnent la mise sur pied de cet outil en faveur de la lutte contre ce fléau qu’est la détention préventive prolongée au sein du système carcéral haïtien.

Rappel à l’ordre de Jovenel Moïse aux acteurs judiciaires

Au cours de l’installation du Conseil national d’assistance légale, jeudi 6 mai 2021, le président de la République, Jovenel Moïse, a également tenu à souligner à l’intention des acteurs du système judiciaire qu’ils n’ont pas le droit de participer à la politique active du pays. S’ils manifestent le désir de le faire, ils doivent avant tout démissionner, a indiqué M. Moïse.

« J’en profite pour dire à mes frères et sœurs du pouvoir judiciaire qu’ils doivent se réveiller et enfin reconnaître que les affaires de la politique ne les concernent guère. Ils ne sont pas là pour discuter des affaires politiques mais de la justice », a déclaré le président.

En savoir plus:

7 Mai 1842: un tremblement de terre détruit la ville du Cap-Haïtien

Je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu