Connect with us

Hi, what are you looking for?

Santé

Covid-19: le gouvernement Jouthe allège certaines dispositions

Le gouvernement suspend le processus pour libérer des prisonniers graciés

Pour faciliter la reprise progressive des activités en Haïti à l’ère de la Covid-19, le gouvernement allège certaines dispositions de l’état d’urgence sanitaire.

Port-Au-Prince, Haïti.- Allègement par l’administration Moïse/Jouthe de certaines dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire déclaré sur le pays depuis le 19 mars 2020 en prévention à la Covid-19. Cet allègement est annoncé via une circulaire publiée le 7 juillet par la primature.

Dans ce document, les mesures d’allégement sont réparties en 8 grands points. S’il réitère les dates fixées pour la réouverture des ports et aéroports (30 juin 2020), des écoles et institutions universitaires(10 août 2020), des lieux de cultes ( 12 juillet 2020); il fait aussi injonction à tous les concernés de prendre les mesures nécessaires, conformément au cahier de charge et aux recommandations du Ministère de la Santé Publique et de la Population ainsi que les recommandations de la Cellule scientifique relatives à la reprise des activités.

“Le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) prend les dispositions nécessaires à l’effet de faciliter la réouverture ordonnée des classes pour la poursuite de l’année scolaire. Les rectorats et décanats des centres universitaires se chargeront d’établir un calendrier de reprise des activités. Chacun des acteurs concernés du secteur de l’éducation et de l’enseignement supérieur devra s’assurer que toutes les mesures sanitaires et de distanciation sociale sont respectées.

Les prêtres, les pasteurs, les houngans et tous autres responsables de ces espaces prendront toutes les dispositions nécessaires pour faire respecter les mesures sanitaires et de distanciation sociale en vigueur ainsi que les directives du Ministère des Affaires Etrangères et des Cultes (MAEC)”,lit-on dans cette circulaire de deux pages qui fait aussi des recommandations aux industriels.

Selon ce document dont la rédaction de Juno7 détient une copie, toutes les institutions publiques et privées sont autorisées à fonctionner à 60% de leur effectif, toujours sur une base de rotation. Le port du masque demeure aussi obligatoire dans les espaces publics et les citoyens sont invités à limiter leur déplacement au strict besoin. Désormais, tout rassemblement sur la voie publique réunissant plus de 50 personnes est interdit et le çouvre-feu est maintenu jusqu’à nouvel ordre, sur toute l’étendue du territoire, de minuit à 4h du matin. Cette mesure ne concerne pas les policiers, les travailleurs de la presse, les professionnels de santé et tout autre personnel médical.

En conclusion, la primature annonce que pour chaque secteur d’activités concerné (écoles, lieux de cultes, etc.), un protocole spécifique du MSPP viendra fixer les dispositions à appliquer dans le cadre de la reprise des activités.

 

A lire aussi:

 

– Haïti – Covid-19

Plus de contenu

Actualités

Alerte de l’épidémie de fièvre à Kenscoff : une fausse alerte selon le Ministère de la Santé. Une récente investigation menée par la Direction...

Aktyalite AN KREYÒL

Ministè Sante Piblik ak Popilasyon (MSPP) pote kèk konsèy pou popilasyon an pandan pasaj eklips solèy la sou peyi a. Eklips solèy toal k...

Actualités

Un protocole d’accord est signé entre le MSPP et Zanmi Lasante. Selon une note du Ministère de la Santé publique et de la population...

Santé

Le MSPP alerte sur un médicament contrefait en circulation dans le pays   Une alerte sanitaire du Ministère de la Santé Publique et de...