Connect with us

Actualités

Covid-19 en Haïti : pour le RNDDH, l’appui du MSPP aux prisons est insuffisant

Published

on

Lait Bongu

Le Réseau National de Défense des Droits Humains attire l’attention sur le manque d’appui des autorités sanitaires aux centres de rétention et de détention par rapport au Covid-19.

Coronavirus Haïti: une campagne de sensibilisation sera lancée ce dimanche

Dans un rapport de 15 pages publié le jeudi 26 mars, le Réseau National de Défense des Droits Humains fait la radiographie du fonctionnement d’une dizaine de commissariats et de prisons après la confirmation des deux premiers cas de contamination au Coronavirus en Haïti. Parmi ces centres de détention, l’on peut citer les prisons de Port-au-Prince, de Cabaret et de Croix-des-Bouquets et les commissariats de Petit-Goâve et de Delmas 33.

Passe au vert

Dans le cadre de ce travail réalisé du 23 au 25 mars, les enquêteurs du RNDDH disent constater un manque d’harmonisation et de similitudes dans les quelques mesures de prévention et de protection appliquées dans les centres de détention et de rétention susmentionnés.

Selon les enquêteurs, les matériels de protection (eau potable, savon et masque) offerts aux commissariats et aux prisons ne sont pas suffisants, les espaces de rétention et de détention ne sont pas suffisamment nettoyés, et la promiscuité dans les garde-à-vue et les prisons risque de faciliter la propagation du virus.

Ce travail de monitoring réalisé dans 12 commissariats et 6 prisons du département de l’Ouest montre clairement que les possibilités de contamination au Covid-19 ne sont pas des moindres. Ce, en dépit des mesures dites préventives annoncées par les autorités étatiques.

Pour empêcher une vague de contamination au Coronavirus au sein de ces centres de rétention et de détention – une éventualité qui pourrait se transformer en une véritable catastrophe – le Réseau National de Défense des Droits Humains fait 9 recommandations à l’Etat haïtien:

1-Sensibiliser la population notamment celle des régions reculées, les agents-tes de la PNH et de la DAP ainsi que les détenus-es sur le Covid-19;

2- Approvisionner en seaux, gants, masques de protection, gels et lingettes nettoyants tous les commissariats et prisons du pays ;

3- Installer des points de lavage obligatoire des mains dans les rues ainsi que des appareils de détection des symptômes du Covid-19 ;

4-Installer des espaces de quatorzaine dans tous les espaces de rétention et de détention du pays ;

5-Asperger d’eau chlorée les cellules des garde-à-vue et des prisons ;

6-Interdire la réception de nourriture dans les prisons ;

7-Agir sur le surencombrement des cellules en analysant les dossiers des détenus vulnérables en
raison de leur état de santé ;

8-Assurer le transport des agents-tes et du personnel civil pour leur éviter le transport en commun ;

9- Ouvrir l’accès à la prison civile de Petit-Goâve pour le transfert des détenus gardés au commissariat de Petit-Goâve converti en prison.

Il importe de rappeler qu’aucun cas de contamination au Covid-19 n’est encore enregistré dans les prisons et commissariats haïtiens. Une chance qui ne légitime pas non plus l’inefficacité des décideurs, le manque de dispositifs de protection dans les prisons et commissariats et la négligence de certains agents policiers par rapport aux exigences de prévention universelles.

A lire aussi :

Les banques commerciales fonctionnent à partir de lundi de 9h à midi

Advertisements

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 966,955 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle