Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Débat sur la constitution pour clôturer le 4ème Sommet de la diaspora haïtienne en Europe

Débat sur la constitution pour clôturer le 4ème Sommet de la diaspora haïtienne en Europe

Débat sur le changement de la constitution pour clôturer le 4ème Sommet de la diaspora haïtienne en Europe.

Le Comité d’Organisation du Sommet de la Diaspora Haïtienne d’Europe (COSDHE) a organisé du vendredi 19 au dimanche 21 novembre, la quatrième édition du Sommet de la Diaspora Haïtienne en Europe. Le sommet a débuté à l’Aérokart d’Argenteuil avec l’organisation d’une conférence-débat suivie d’un dîner-gala, pour finir à la bourse du travail de St Denis avec un grand débat autour du thème : « La réinstauration de la démocratie et de la souveraineté d’Haïti dans le respect de la nouvelle constitution ».

Pour la dernière journée, après une causerie avec les docteurs en médecine : M. Seedley CHARLES et Mme Jessy PETIT sur le système de santé publique en Haïti, il y a eu un débat très animé entre Me Renaud HYPPOLITE, Avocat Spécialisé en Droit Privé et Consultant au CCI (Conseil Consultatif Indépendant), Huguette MARCELIN, Juriste avec des interactions du public sur la constitution. Ils n’étaient pas d’accord sur presque tout, notamment le référendum. Ils se lançaient des piques à la limite mais ils se sont entendus au moins sur une chose: leur attachement au pays qui leur a vu naître. 

Juno7 Pub

Le consul ,chef de poste d’Haïti à Paris, le sociologue Richardson Étienne a fait une intervention très appréciée par plus d’un sur le processus de changement de la constitution qui semble n’être plus une priorité. Selon lui trois erreurs majeures ont été commises ce qui a rendu le projet difficilement acceptable. D’abord, le fait que le texte a été écrit en majorité par des juristes et donc ne traduit pas le vécu politique et social des Haïtiens. En ce sens, il ne traduit pas notre compréhension de la politique et encore moins les vrais aspirations du peuple haïtien. 

Aussi, sous les applaudissements du public, il a démontré qu’on a reproduit le même schéma avec les Haïtiens vivant à l’étranger qu’avec les Tonton makout en 1986 qui consiste à mettre quelques articles pour inciter un groupe de personnes à s’approprier du texte. “Pour éviter tout malentendu, je n’ai pas dit que les Haïtiens vivant à l’étranger vont voter la constitution pour quelques articles en leur faveur mais je crois qu’ils l’ont fait dans cet objectif”, a-t-il tenu à préciser avant de critiquer aussi le fait qu’on a voulu attribuer tous les pouvoirs au président dans une logique de mettre à l’écart de parlement sans penser à l’équilibre des pouvoirs. 

L’équipe organisatrice, emmenée par son Vice- Président Edwin d’Haïti et assisté de Jean Courtois HYACINTHE, Secrétaire Général; Marie Lourdie CHARDAVOINE, Vice-Secrétaire Générale; Marie Emlyne JOSEPH, Trésorière; Fiancine CHARLES D’HAÏTI, Trésorière Adjointe; Esther SAINT VILLE, Membre; Alex CASTOR, Membre; Marie SAINT-HILAIRE, Membre; Jean Smith JOSEPH, Conseiller;  Dorisca FRANTZ, donnent rendez-vous au public pour un autre sommet qui touche les problèmes de la communauté.

Débat sur la constitution pour clôturer le 4ème Sommet de la diaspora haïtienne en Europe

En savoir plus:

Coronavirus: aux États-Unis, le nombre de morts est plus élevé en 2021 qu’en 2020

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu