Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Des milliers de personnes ont marché à Port-au-Prince pour dénoncer une dictature selon l’opposition

Des milliers de personnes ont marché à Port-au-Prince pour dénoncer la dictature
Photo: Richard Pierrin | Juno7

Des milliers de personnes issues de différentes couches de la société ont marché à Port-au-Prince pour dénoncer une dictature de l’ère PHTK.

Port-au-Prince, Haïti .- À l’initiative d’un ensemble d’organisations de la société civile haïtienne supportées par l’opposition politique, une importante marche s’est tenue à Port-au-Prince ce dimanche 14 février 2021. Les objectifs : dénoncer ce qu’ils appellent “la dictature instaurée par Jovenel Moïse“, exiger le respect de la constitution plus précisément l’article 134-2 et réclamer le départ du président.

Plusieurs personnalités du monde politique haïtien, du secteur des droits humains et de la presse ont pris part à cette première grande manifestation antigouvernementale. Parmi elles, les anciens sénateurs Youri Latortue, Antonio Cheramy, Steeven Benoît, Nenel Cassy, Ricard Pierre et Moïse Jean-Charles; le porte-parole du Secteur Démocratique, Me.André Michel; l’ancienne Ministre de la Condition Féminine et aux Droits de la Femme, ing Marjory Michel ; les anciens députés Jerry Tardieu et Abel Descoline; les journalistes Liliane Pierre-Paul , Jean Monard Metellus et les défenseurs de droits humains Pierre Espérance , Me Gédéon Jean entre autres .

Réunis sur la place de la constitution au Champ de Mars selon le mot d’ordre des organisateurs, ils étaient des milliers à protester contre les dernières décisions dites arbitraires posées par “un président dont le mandat est arrivé à terme depuis le 7 février dernier”, ont-ils scandé.

Tout a commencé dans le calme au Champ de Mars. Les protestataires étaient pour la plupart vêtus de T-Shirts blancs et munis de pancartes sur lesquelles étaient inscrits des propos hostiles au gouvernement et ses supporteurs internationaux.

Tout a dégénéré au niveau de Delmas 60. La Police Nationale a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule. À Delmas.95, des militants ont tenté de passer un pneu enflammé autour du cou d’un policier. Des individus non identifiés ont tué puis incendié un motard dans la même zone.

A Pétion-Ville, plus précisément devant les locaux de l’Organisation des États Américains à la Rue Clerveaux, des militants en colère ont incendié un véhicule privé et cassé les pare-brises de plusieurs autres. Ils ont ensuite mis le cap sur le bureau du BINUH à Juvenat où ils ont laissé un message écrit. Dans la foulée, un journaliste de Capital FM a reçu plusieurs projectiles en caoutchouc. Au champ de mars, un autre journaliste travaillant dans un média en ligne a été touché. Plusieurs blessés ont été enregistrés dans le cadre de ce mouvement.

Soulignons que cette marche est organisée le premier jour gras. L’équipe gouvernementale se trouve à Port-de-Paix pour participer aux activités carnavalesques du 14 au 16 février 2021.

En savoir plus:

Cristiano Ronaldo: plus de 500 millions followers sur les réseaux sociaux

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Politique

DIRPOD, En Avant, MTVAYITI, ENTENTE, FND et Organisation Tèt Ansanm des structures de l’opposition proposent un départ ordonné du président et l’établissement d’un gouvernement...

Aktyalite AN KREYÒL

Abel Loreston melanje ak kèk lòt militan anonse nan mikwo laprès yon lòt 7 tou palè nasyonal k ap fèt demen mèkredi 14 avril...

Actualités

Yon ti gwoup militan fè 7 tou palè nasyonal jodi mèkredi 7 avril 2021 an, nan lide selon sa yo di pou chase tout...

Politique

“Jovenel Moïse est un obstacle à l’organisation des élections”,dixit André Michel, en réponse au Département d’État Américain La dernière position du Département d’Etat Américain...