Connect with us

États-Unis

Donald Trump affirme que le coronavirus provient d’un laboratoire chinois

Published

on

Donald Trump affirme que le coronavirus provient d'un laboratoire chinois
MG Motors 720

Donald Trump affirme qu’il a des preuves que le coronavirus provient d’un laboratoire chinois.

Le président américain en conférence de presse, jeudi 30 avril, a affirmé aux journalistes avoir des preuves visuelles liant le coronavirus, responsable de la pandémie de Covid-19 dans le monde, au laboratoire de Wuhan. Il n’a pas précisé quelles étaient ces preuves, mais a fait savoir qu’il pourrait en conséquence imposer à la Chine « des taxes douanières » punitives.

Jusqu’ici le président américain reprochait seulement à Pékin son manque de transparence, l’accusant d’avoir dissimulé des informations sur le Covid-19, mais cette fois,Donald Trump franchit une nouvelle étape. « C’est quelque chose qui aurait pu être contenu à l’endroit d’origine, et je pense que ça aurait pu être contenu très facilement », a déclaré Donald Trump, qui n’a toutefois pas précisé quelles étaient ces preuves.

Le Bigot

À la question d’un journaliste qui lui demandait s’il insinuait que la Chine avait laissé se répandre le virus intentionnellement, il a répondu : « C’est peut-être ce qu’ils ont fait. Il a pu se passer une ou deux choses. Peut-être qu’ils n’ont pas eu les compétences pour l’arrêter ou peut-être qu’ils l’ont laissé se répandre. Ils auraient pu l’arrêter. Mais ils ne l’ont pas fait. Le virus est venu de Chine et ce qui s’est passé n’est pas acceptable. Maintenant, nous essayons de déterminer comment il s’est répandu. Nous devrions avoir la réponse dans un futur proche et cela déterminera ma politique vis-à-vis de la Chine ».

Donald Trump s’en est souvent pris à la Chine depuis le début de l’épidémie, qui a considérablement affaibli l’économie américaine. Or la vigueur de la croissance et de l’emploi était l’un des principaux arguments de campagne du milliardaire républicain, candidat à sa réélection en novembre. Il accuse ainsi régulièrement la Chine de mentir sur le bilan humain de l’épidémie, alors que son pays compte plus de 63 000 morts officiellement liées à la COVID-19.

Des accusations réfutées par Pékin, qui contre-attaque en dénonçant une tactique du président américain afin de détourner l’attention de sa gestion de la crise sanitaire, que le pouvoir chinois juge calamiteuse.

A lire aussi : La Chine fabrique à grande échelle un possible vaccin au Covid-19

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,411 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle