Connect with us

Politique

Douche froide de Jean-Charles Moïse à l’opposition politique

Published

on

Attaques virulentes de Jean-Charles Moise contre les banques et les patrons du textile
MG300

Douche froide du leader de Pitit Dessalines, Jean-Charles Moïse aux partis politiques de l’oppsition.

Port-au-Prince , Haïti .- Le secrétaire général de la Plateforme politique Pitit Dessalines, l’ancien sénateur Jean-Charles Moïse, qualifie de cadavres politiques les acteurs politiques qui s’acharnent contre lui au cours des dernières 72 heures. Corrompus, menteurs, malades de pouvoir, jouisseurs (…), politiciens à caractère plat, l’homme de Pitit Dessalines ne manque pas de mots pour déshabiller ceux qu’ils présentent comme ses nouveaux adversaires.

Lors d’une conférence de presse donnée ce mardi, sans citer de nom, Jean-Charles Moïse a déshabillé les hommes et femmes de l’opposition qui voudraient, selon lui, le faire passer pour le principal responsable de l’échec de la mobilisation du 17 octobre 2020.

“Le système n’a plus de porte-parole, il est allé déterrer des cadavres politiques pour m’attaquer. Malheureusement pour lui, la population a compris le jeu. Les politiques ont raté leur coup”,se réjouit le numéro 1 de la Plateforme Politique Pitit Dessalines qui salue la clairvoyance du peuple haïtien.

Jean-Charles Moïse, a fait des révélations fracassantes lors de cette conférence, qui, si elles sont prises au sérieux, pourraient décrédibiliser les acteurs de l’opposition. Selon lui, Jovenel Moïse avait effectivement raison lorsqu’il parlait de la tenue d’une négociation avec des dirigeants de partis politiques.

Nissan

La possibilité d’un partage de poste aurait été évoqué. Le plan a été celui des américains. Ce plan qui visait négocier le départ Jovenel Moïse en février 2022 et instaurer ensuite une transition politique avec les dirigeants de l’opposition. Il a été question de “gerer” Pitit Dessalines dans la formation du gouvernement. C’est ce qui a semblé dérangé le leader de Pitit Dessalines. L’ancien sénateur affirme avoir gâché ce plan.

Promettant de continuer à démasquer ce qu’il appelle un système corrompu en panne de réserves, Jean-Charles Moïse a annoncé une journée de mobilisation le 18 novembre prochain. En lançant cet appel, il a averti la population d’un ensemble d’excuses qui seront évoqués par des politiques pour ne pas prendre part à cette manifestation qui se rendra devant l’ambassade américaine à Tabarre.

En savoir plus:

Spéculations et contrôle du MCI: Joseph Jouthe soutient à 100% le travail de Jonas Coffy

Nissan
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,660 other subscribers

Archives