Connect with us

Politique

Éditorial RDNP : S’affirmer politiquement citoyen

Published

on

Élections au sein du RDNP : des directeurs communaux élus dans 9 départements
MG Motors 720

Dans son éditorial en date du 29 octobre 2020, le RDNP analyse la fièvre soulevée chez les haïtiens de l’extérieur aussi bien du pays par l’élection présidentielle américaine du 3 novembre 2020.

Port-au-Prince, Haïti.- Le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) analyse, par la voix de son secrétaire général Éric Jean-Baptiste, la fièvre soulevée par la présidentielle américaine du 3 novembre 2020 entre le milliardaire républicain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden. Dans cet éditorial en date du 29 octobre intitulé « S’affirmer politiquement citoyen », le RDNP s’intéresse à la passion des Haïtiens de l’intérieur et de l’extérieur du pays dans un contexte où l’organisation d’élections en Haïti laisse la place à de nombreuses interrogations mais surtout de profonds doutes.

Il est primordial pour les haïtiens de s’intéresser aux élections présidentielles américaines de l’avis d’Éric Jean-Baptiste. La première raison est d’abord géopolitique.
« Les États-Unis sont trop puissants, trop proches pour ne pas en tenir compte dans nos approches politiques. » fait valoir le secrétaire général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes, Éric Jean-Baptiste dans cet éditorial consacré à l’élection présidentielle américaine du mardi 3 novembre 2020.

Le RDNP se dit peiné de constater que les élections locales de ces dernières années sont loin de générer le même enthousiasme chez les haïtiens. A titre de comparaison, le parti politique du feu professeur Leslie François Manigat explique l’intérêt croissant des compatriotes pour l’élection présidentielle américaine du 3 novembre par l’implication malheureusement « trop proche » des États-Unis dans les affaires internes du pays.

Le secrétaire général du RDNP, Éric Jean-Baptiste, émet le vœu que les prochaines élections haïtiennes provoquent une fièvre similaire de participer à la gouvernance du pays par le choix de candidats soucieux et responsables.

MG3

Toutefois, le RDNP reconnait que tout cela ne peut être possible sans l’engagement citoyen et politique de tous, au-delà des clivages. Enfin, le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) affirme ne pas faire de différence réelle entre un pouvoir démocrate et un pouvoir républicain au regard des intérêts propres d’Haïti.
« Haïti doit rechercher, de manière pragmatique, ses intérêts, ceux de ses filles et fils, dans des relations d’égal à égal avec d’autres pays de ce monde globalisant et globalisé » martèle le secrétaire général du RDNP, Éric Jean-Baptiste.

En savoir plus :

Covid-19 : le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en quarantaine

18 liv pou yon elèv 1e AF, Nesmy Manigat kalifye sa de vyolans

MG300

Communicateur social, journaliste, présentateur et animateur de radio. Originaire de Léogâne. Aime la lecture, la musique, le cinéma et la poésie

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,002 other subscribers

Archives