Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Élections au CSPJ: quand l’OPC répond à la POHDH

Élections au CSPJ: quand l'OPC répond à la POHDH

Élections au Conseil Supérieur du Pouvoir Judicaire: quand l’Office de la Protection du Citoyen répond à la POHDH

Le torchon brûle entre l’Office de la Protection du Citoyen et les organismes de défense et de protection des Droits humains représentés au sein de la Plate-Forme des Organisations Haitiennes des Droits Humains (POHDH).

En effet, une correspondance responsive très pimentée de l’OPC adressée ce mercredi 21 avril à cette structure qui conteste formellement la désignation de Me Edmée RÉMY comme représentant élu de la société civile et du secteur des droits humains au sein du CSPJ, vient confirmer une discorde probante.

Dans ce document, l’OPC informe que la position de la POHDH par rapport à l’élection de Me Edmée RÉMY est justifée par son refus catégorique à la demande de Pierre ESPÉRANCE pour le renouvellement du mandat de Monsieur Chenet JEAN BAPTISTE en dehors de la procédure régulière.

“En dénonçant la désignation de Me Edmée RÉMY, comme représentant élu de la société civile et du secteur des droits humains avec plus de 40 voix lors d’une élection libre, démocratique et transparente le 31 mars 2021, vous affichez un comportement totalitaire et anti-démocratique. Vous vous faites passer comme défenseurs des droits humains en décidant délibérément de violer systématiquement les principes et les valeurs démocratiques particulièrement le principe de l’alternance”, lit-on dans cette correspondance adressée à Alermy PIERVILUS, Secrétaire Exécutif de la POHDH et Représentant Spécial des Organisations  de promotion et défense de droits humains.

Revendiquant haut et fort son impartialité et son indépendance, l’OPC que la POHDH accuse d’être  intervenu dans le dossier du renouvellement du mandat des membres du CSPJ, dénonce un amalgame accompagné de remarques méchantes, mensongères, malhonnêtes, acides et dépourvues de tout fondement, tendant à salir l’image de l’OPC et du Protecteur lui-même.

Dans la même veine, l’institution estime qu’il est impossible pour les membres de la POHDH de lui faire des leçons tenant compte des scandales dans lesquels certains d’entre eux ont été déjà impliqués durant les dix (10) dernières années.

“Il est aussi inadmissible pour vous de vous faire passer comme les seuls représentants du secteur des droits humains”,souligne l’OPC qui les invite à embrasser véritablement la question des droits humains, “non pas dans le but de faire du tort à des citoyens ou au pays en général, en se cachant derrière des objectifs inavoués et inavouables, mais plutôt dans l’intérêt de la patrie commune”.

En savoir plus:

Élections au CSPJ: le secteur des droits humains demande à l’OPC de se ressaisir

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

Elections au CSPJ: l’OPC n’entend pas “céder aux caprices ou au chantage d’aucun secteur dans l’accomplissement de ses attributions définies dans sa loi organique...

Justice

Le CSPJ désapprouve l’OPC et donne gain de cause aux organisations de droits en ce qui concerne le choix du représentant du secteur des...

Actualités

Insécurité et Élections au CSPJ: des associations de magistrats haïtiens placent leurs mots. Dans un communiqué de presse publié le 27 avril 2021, l’association...

Actualités

Le CSPJ répond aux organisations de droits humains : il a fait savoir qu’il n’est pas obligatoire de choisir la personne envoyée par l’OPC....