Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Les émissaires ont rencontré des représentants de la société civile sur la crise haïtienne

Les émissaires ont rencontré des représentants de la société civile sur la crise haïtienne

Les émissaires américains ont rencontré des représentants de la société civile sur la crise haïtienne

L’assistant secrétaire d’Etat Brian Nichols a informé sur Twitter de sa rencontre qui a eu lieu, le jeudi 30 septembre 2021 à l’ambassade américaine à Tabarre, avec des leaders de la société civile en Haiti dont ceux  du groupe Nap Mache Pou Lavi, de  l’accord de Montana en marge de sa visite dans le pays pour adresser la crise haitienne. 

« Je me suis réjoui de l’occasion qui m’a été donnée d’entendre des représentants de la société civile, dont le Groupe Montana, afin de mieux comprendre leurs souhaits pour l’avenir d’Haïti », a-t-il indiqué avant de souligner « nous soutenons les solutions inclusives dirigées par des Haïtiens pour relever les défis haïtiens. » 

Juno7 Pub

Mes Gedeon Jean , Robinson Pierre Louis et le syndicaliste Franck Wilbert Georges etaient parmi ceux présents pour Nap Mache Pou Lavi, les anciens ministres Magalie Comeau Denis, Ginette Cherubin,Lesly Voltaire du groupe de suivi de l’accord de Montana ainsi que des représentants d’autres secteurs comme la mambo Euvonie Georges ,le pasteur Clément Joseph,la responsable de la FJKL Marie Yolène Gilles et M. Laurent Saint Cyr ont aussi pris part à cette rencontre. 

Selon des informations rapportées par une source, Nap Mache Pou Lavi a réiteré sa position qui consistait à fusionner les differents accords pour faire ressortir les points de ressemblance et remettre un document de synthèse aux émissaires américains.  Pour sa part, le groupe qui supporte l’accord de Montana a defendu son accord . Toutefois il a été confronté aux interogations d’autres participants qui reconnaissent que le PM Ariel Henry est déjà en poste, dispose d’une certaine légitimité et d’un accord qui dégage un consensus avec des forces politiques et sociales du pays. 

Des participants ont insisté pour savoir comment ceux qui adhèrent à l’accord de Montana comptent faire pour retirer le PM Ariel Henry du pouvoir puisqu’il est déjà en place. Est-ce  par un coup de force ou un coup d’État, ont-ils demandé ? 

D’un autre coté la représentante de la FJKL, Marie Yolene Gilles a souligné la nécessité pour qu’il y ait plus de consensus pour un accord plus large et adhère à la démarche du groupe de la société civile N ap Mache Pou Lavi , dirigé par le responsable du CARD ,Me.Gédéon Jean.

Les émissaires ont rencontré des représentants de la société civile sur la crise haïtienne

En savoir plus:

1er Octobre 1991: Jean Bertrand Aristide dénonce les putschistes de son exil

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Santé

Covid-19: la République dominicaine rend obligatoire le carnet de vaccination à partir du 18 octobre 2021 Le gouvernement dominicain a annoncé, via un communiqué,...

Politique

Renouvellement du mandat du BINUH pour une durée de 9 mois En réunion ce 15 octobre, le conseil de sécurité de l’ONU, via une...

Politique

Des organisations de femmes supportent la candidature de Miralda Jameau au CEP Ils sont au total 129 organisations de femmes à supporter la  candidature...

Nécrologie

Les Funérailles officielles du Dr Rony Gilot, secrétaire général du Sénat, seront chantées le 16 octobre. Le Sénat de la République a annoncé la...