Connect with us

États-Unis

États-Unis : des élus républicains ont troublé une session d’audition de la commission d’enquête sur Donald Trump

Published

on

États-Unis : des élus républicains ont troublé une session d’audition de la commission d’enquête sur Donald Trump 31
Photo Crédit: Yuri Gripas | REUTERS
Barbancourt
487 views

Arrivés en nombre dans la salle où la commission d’enquête sur les appels de Trump au président ukrainien était en pleine session, des représentants républicains ont tout gâché, mercredi 23 octobre 2019, alors que l’une des responsables du Pentagone chargées des dossiers russe et ukrainien était en plein témoignage.

Avec à leur tête Steve Scalise, élu de Louisiane et Matt Gaetz, élu de Floride, une vingtaine de représentants républicains a forcé le passage pour arriver jusqu’à la salle où sont tenues les auditions dans le cadre de l’enquête pour une éventuelle destitution de Donald Trump.

Une fois à l’intérieur, les deux élus républicains s’en sont pris à Adam Schiff, président de la commission d’enquête. Pour justifier son acte, Matt Gaetz a déclaré que « Jusqu’à présent, l’enquête d’Adam Schiff a été marquée par des entrevues secrètes, des fuites d’informations choisies, et des mensonges au sujet de contacts avec un quelconque lanceur d’alerte ».

Pour sa part, Steve Scalise a accusé Adam Schiff d’avoir pris cette initiative pour destituer le président des États-Unis, derrière des portes closes. Selon l’élu de Louisiane, le président de la commission d’enquête essaie littéralement de renverser les résultats de l’élection de 2016.

Pour concrétiser leurs propos, les représentants républicains ont refusé de quitter la salle, au moment où la commission s’apprêtait à entendre Laura Cooper, une des chargées des dossiers russe et ukrainien au Pentagone. Alors que Tous les appareils électroniques sont normalement interdits dans cette partie du Capitole en raison des sujets sensibles ou classés qui y sont, certains d’entre eux ont filmé avec leur téléphone portable.

Innee Beauty Parlour

Face aux cris de manques de transparence des représentants républicains, Adam Schiff a décidé de suspendre la session estimant que les agissements des républicains visaient uniquement à dissuader les témoins de se présenter devant la commission du Renseignement, pourtant composée d’élus démocrates et républicains.

Source RFI

MG300
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,897 other subscribers

Archives