You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Actualités

Gary Pierre Paul Charles appelle à des explications concernant les 43 millions de dollars prélevés sur le compte de l’AAN sous le pouvoir de transition.

Published

on

L’animateur vedette de l’Emission << Haïti-débat >> diffusée tous les jours  de 2h à -4h pm sur les ondes de scoop Fm, presse le président Jovenel Moise , qui se lance dans un combat sans merci contre la corruption de faire le jour sur l’utilisation des quarante trois (43) millions de dollars décaissés  illégalement par le gouvernement de transition dans le but d’améliorer le secteur aéroportuaire .

L’information a été rapportée la semaine dernière par le Député de Kenscoff Alfredo Antoine ,qui opte pour une enquête judiciaire sur la question en lieu et place d’une commission sénatoriale comme le souhaite le président du sénat de la république, Youri Latortue.  Selon les informations fournies par Gary Pierre Paul Charles, c’est la firme chinoise CACS qui était en charge de l’exécution des travaux.

Un montage financier composé de l’Autorité Aéroportuaire National, de la Banque de la République d’Haiti, des Travaux Publiques, Transports et Communications et de l’Office National de l’Aviation Civile, a vu le jour sous l’Administration Martelly dans le but de mener à bon port ce projet. Parallèlement,  un accord de syndication entre ces institutions avait été paraphé.

A une semaine de  la fin du mandat du président Michel Martelly,  un autre  accord  avait lié les partenaires susmentionnés, à l’exception de l’OFNAC,  mis de côté pour des raisons inavouées et inavouables, lequel accord visait la construction des aéroports de Port-de-paix, Iles –à-vaches, celui des Cayes y compris l’agrandissement de l’Aéroport International Toussaint Louverture de Port-au-Prince.

Sans une  évaluation des travaux précédemment initiés, le gouvernement transitoire a versé quarante trois (43) millions de dollars américains à la firme chinoise comme fond de démarrage. Le directeur général dès lors, Eucher Luc Joseph n’était pas au courant d’une telle transaction, son ministre de tutelle, Evelt Eveillard non plus. Le gouvernement de Enex Jean Charles  a passé outre des procédures tracées en la matière alors que le comptable de deniers public en la personne Eucher Luc Joseph ignorait cette affaire pour le moins suspicieuse.

Où est passé cet argent qu’avait fait la firme chinoise à laquelle les quarante trois (43) millions de dollars ont  été alloués  dans le cadre de ce vaste projet de modernisation du secteur  du transport aérien ? Voilà autant de questions que se posent les analystes  et observateurs.

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!