Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Le gouvernement haïtien demande l’appui de l’OEA pour la réalisation du référendum

Le gouvernement haïtien demande l'appui de l'OEA pour la réalisation du référendum

Le gouvernement haïtien se dit ” disposé  à accueillir une mission de l’OEA en appui au dialogue en cours avec tous les acteurs de la vie nationale en vue de la conclusion d’un accord politique susceptible de faciliter l’organisation du référendum constitutionnel”

D’une ténacité à toute épreuve, le président Jovenel Moïse, contre vents et marées, avance droit vers la réalisation du référendum constitutionnel. Ce projet estimé à environ 40 millions de dollars américains et programmé pour le 27 juin, est pourtant contesté par une forte majorité de population.  Mais difficile pour le président d’abandonner son “enfant chéri”; le gouvernement demande l’appui de l’organisation des États américains au dialogue en vue de faciliter l’organisation du référendum.

Dans ce contexte, le ministre des affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph, dans une lettre adressée au secrétaire de l’OEA, Luis Almagro, informe l’Organisation internationale que “le gouvernement de la République d’Haïti est disposé à accueillir une mission de l’OEA  en appui au dialogue en cours avec tous les acteurs de la vie nationale en vue de la conclusion d’un accord politique susceptible de faciliter l’organisation du référendum constitutionnel et des élections à tous les niveaux au cours de l’année 2021 suivant le calendrier  établi à cette fin.”

Juno7 Pub

Le premier ministre a, par la même occasion,” réaffirmé la volonté inébranlable du Président de la République Jovenel Moïse et du gouvernement de tout mettre en œuvre pour garantir l’organisation d’élections libres, honnêtes et démocratiques pour renouveler le personnel politique et assurer le transfert  du pouvoir à un Président élu le 7 février 2022.”

Soulignons que les États-Unis se sont opposés à la tenue du référendum constitutionnel. Le 29 avril en cours, le  porte-parole du Département d’État, Ned Price a déclaré en que les élections prévues en septembre vont “restaurer le rôle du parlement dans la démocratie haïtienne.”

“Nous avons souligné auprès du gouvernement haïtien que le gouvernement américain ne financerait pas la tenue d’un référendum constitutionnel”, a ajouté Ned Price.

En savoir plus:

Arnel Bélizaire et consorts se présenteront par devant leur juge le 3 mai

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Économie

Le gouvernement réduit de moitié les allocations de carburant à tous les fonctionnaires pour les deux derniers mois de l’année fiscale en cours. Le...

Santé

Covid-19: le secrétaire général de l’OEA Luis Almagro a contracté la maladie. Le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, a annoncé ce jeudi 29...

Actualités

Prise en charge des déplacés: le gouvernement haïtien et les partenaires internationaux veulent être sur la même longueur d’onde. Vers une meilleure prise en...

Actualités

L’OEA recommande la nomination d’un nouveau Premier ministre, le rétablissement du climat sécuritaire et un autre CEP. En marge de ses rencontres avec le...