Connect with us

Actualités

Haïti-9 février: 3e journée de paralysie à Port-au-Prince et dans certaines villes de province

Published

on

Haïti-9 février: 3e journée de paralysie à Port-au-Prince et dans certaines villes de province 28
La route de Delmas au niveau de Delmas 75 | Photo prise le 7 février 2019
Nissan

Définitivement, l’initiative “pays lock” annoncée par l’opposition semble porter ses fruits. Depuis la journée de mobilisation du 7 février, les activités sont au point mort tant à la capitale que dans les villes de provinces.

À Port-au-Prince, le commerce, le transport en commun ne fonctionne presque pas.

Ce samedi matin, la tension est moindre à Port-au-Prince comparée à vendredi. Mais rien n’est encore revenu à la normale car des mouvements sont organisés de manière spontanée dans divers endroits.

Des curieux sont sortis de chez-eux pour prendre la tension de la rue. Ils commentent entre eux la conjoncture socio-politique. À chaque détonation, ils s’abritent pour ensuite reprendre la conversation.

MG Motors 720

Le tableau est pareil pour quelques grandes villes du pays dont Limonade.

S’agissant de la route Sud de Port-au-Prince, des témoins confirment que la situation était très tendue ce matin. À Martissant, Carrefour Feuille, des tirs nourris ont été entendus. Les gens n’ont pas pu entrer dans la capitale.

À Mariani, des individus ont brûlé un autobus de couleur jaune. Ils l’ont placé en travers de la route causant ainsi la paralysie de la circulation automobile.

Lait Bongu

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,656 other subscribers

Archives