Publicités
Connect with us

Actualités

Haïti-Affaire Pharval : les parents des enfants victimes accusent le Parquet de Port-au-Prince

Published

on

Vingt-deux ans après l’affaire Pharval continue de faire grincer des dents. Les parents des 200 enfants victimes en 1996 des médicaments empoisonnés des Laboratoires Pharval ont, mercredi 5 septembre, organisé dans la cour du Parquet de Port-au-Prince un sit-in en vue d’exiger l’arrestation du propriétaire de l’institution Rudolph Henry Boulos.

Les parents de ces enfants victimes d’intoxication au Diéthylène Glycol ont dénoncé la lenteur enregistrée dans le cadre de l’exécution du jugement rendu à l’encontre de Boulos, reconnu coupable en mars dernier, d’empoisonnement involontaire.

Indiquant avoir été traités en parent pauvre à cause de leur origine sociale, les parents des victimes accusent les autorités du parquet de Port-au-Prince d’être de mèche avec Rudolph Henry Boulos. C’est ce qui explique le fait qu’elles refusent, selon eux, d’assumer leurs responsabilités dans ce dossier même après le prononcé du jugement.

Le PDG des laboratoires PHARVAL a été condamné, le 8 mars 2018, à 6 mois de prison, au versement de 3 millions de gourdes à chacun des plaignants en guise de dommages-intérêts.

A lire sur le même sujet : La justice haïtienne condamne Rudolph Boulos à une peine de six mois de prison

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!