Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Haïti parmi les 10 pays avec le plus de personnes en détention préventive prolongée

Journée internationale des prisonniers : L’OPC attire l’attention sur des détenus oubliés

Pour le BINUH Haïti est parmi les 10 pays les plus affectés par la détention préventive prolongée.

Si Haïti fait toujours partie de la liste des 10 pays au monde les plus affectés par la détention préventive prolongée avec un taux estimé à près de 80% de la population carcérale à la fin de 2020, le Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti, dans un communiqué en date du 26 janvier, qui dit soutenir les efforts nationaux renouvelés contre la détention préventive prolongée a dressé un tableau sombre de la situation.

“Alors même qu’elles jouissent de la présomption d’innocence, les personnes en détention préventive, et donc en attente d’une audition judiciaire, sont souvent incarcérées plus d’une dizaine d’années. Privées d’assistance légale et sans avoir eu la possibilité de comparaître devant les institutions judiciaires, ces individus se trouvent ainsi désemparés, avec le sentiment d’être incarcérés indéfiniment, sans dossier, dans des conditions de détention contraires à toute conception de la dignité humaine”, écrit le BINUH.

Il avance que ces “conditions sont tellement inacceptables qu’elles représentent une violation de l’interdiction des traitements cruels, inhumains et dégradants. Personne ne souhaiterait qu’un de ses proches se trouve dans une telle situation”.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour le bureau des Nations-Unies présent en Haïti, les personnes en détention préventive représentent l’écrasante majorité de la population carcérale en Haiti. La détention préventive prolongée a par conséquent un impact direct sur une autre problématique tout aussi préoccupante, celle de la surpopulation carcérale, dont le taux s’élève à 316% dans les prisons haïtiennes ce mois-ci.

“Il est donc d’autant plus urgent de mobiliser une forte volonté politique ainsi que les efforts des institutions étatiques et des acteurs judiciaires pour réduire la détention préventive en régularisant la situation des prévenus et en libérant ceux incarcérés au-delà des délais prescrits par la loi”, estime le BINUH.

Pour arriver à des résultats significatifs, le BINUH a par ailleurs appelé tous les acteurs de la chaîne pénale, en concertation avec le MJSP et le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, à se mobiliser et à travailler ensemble, dans le respect de leurs mandats et attributions respectifs, afin de réduire drastiquement la détention préventive prolongée dans les prisons haïtiennes.

En savoir plus:

Kidnapping: L’Ensemble scolaire père Basile Moreau suspend provisoirement ses cours

Advertisement. Scroll to continue reading.

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Plus de contenu

Actualités

Marche pour la vie: un message formel pour demander au Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti et à l’Organisation des Etats Américains de se...

Politique

L’opposition cherche de l’aide auprès de l’ONU pour forcer Jovenel Moise à partir le 7 février 2021. La direction politique de l’opposition dans une...

Actualités

Le BINUH s’en prend à la justice haïtienne pour le non lieu dans le dossier du docteur Yves Jean-Bart dit Dadou. Le Bureau Intégré...

Actualités

Massacre La Saline: 2 ans après, le BINUH continue de réclamer justice pour les victimes et sanctions pour les auteurs. Ce mois de novembre...