You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Actualités

Haïti-Célébration des 70 ans de la DUDH: une célébration pour grossir la fierté du peuple haïtien et le conscientiser

Published

on

8L’État haïtien a célébré grandiosement ce 10 décembre les 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, un héritage mondial que 58 États dont Haïti ont légué à l’humanité, matérialisé en 30 articles et traduits en 500 langues.

Ont été présents à cette cérémonie tenue au Ciné Triomphe, des représentants des trois pouvoirs de l’État dont le président Jovenel Moïse, le président du sénat, Joseph Lambert, le président de la cour de cassation, Me Jules Cantave, le Premier ministre, Jean Henry Céant, le ministre de la justice et des membres de la communauté internationale dont l’ambassadeur de l’Union Européenne, Vincent Degert.

Tous les discours prononcés en la circonstance étaient pour faire l’éloge d’Haïti comme première république noire libre dont la lutte pour l’indépendance est reconnue comme la base de cette oeuvre qui depuis sa conception avait pour but premier de combattre l’inégalité, l’oppression et l’esclavage sur toutes leurs formes.

Au regard de la conjoncture actuelle, le chef de l’État, Jovenel Moïse, dressant un tableau sombre de la situation des Droits de l’homme en Haïti pense qu’il reste beaucoup à faire pour atteindre l’objectif de la DUDH dans le pays.

Ainsi, prend-il l’engagement, lui et le gouvernement de Jean Henry Céant de tout mettre en oeuvre afin de permettre à chaque haïtien de vivre comme un être humain. L »éducation, la santé, la nourriture, l’électricité pour ne citer que ceux-là, sont des droits inaliénables à tout individu, croit le président Moïse qui promet de tout faire pour les rendre accessibles à la population.

À côté de ces droits, Jovenel dit reconnaître aussi le droit que possède chaque individu de s’exprimer librement, de manifester pour faire passer ses revendications. Mais pour lui, cela ne doit pas servir de prétexte à quiconque pour empêcher de fonctionner les écoles, les hôpitaux et les autres institutions du pays.

Par ailleurs, le locataire du palais national n’a pas manqué l’occasion pour lancer à nouveau un appel à l’unité à l’ensemble de la population haïtienne. La solution des problèmes du pays passeront par le dialogue » a-t-il précisé, rappelant qu’il a confié cette mission indispensable à la stabilité du pays au notaire Jean Henry Céant afin d’aboutir à la réconciliation du peuple.

Lors de son intervention, le président du sénat, le sénateur Joseph Lambert, a eu une attention spéciale pour le rôle qu’à joué l’ancien président du Sénat Emile Saint-Lot, qui fut le secrétaire rapporteur de la commission chargée de rédiger le texte de la DUDH avant que celle-ci soit adoptée par les Nations-Unies à Paris le 10 décembre1948.

Très remonté devant l’ampleur que prend le phénomène de l’insécurité dans le pays où des gangs armés terrorisent la population de jour comme de nuit, le sénateur conseille à la jeunesses de refuser la violence, le banditisme et tous ceux qui les financent.

Pour contribuer au respect des droits humains dans le pays en vue d’une société meilleure où chacun puisse vivre comme il le faut, Lambert semble déterminer à mettre sa main au feu. Ces déclarations traduisent fidèlement cette volonté pour que le pays soit dirigé autrement: « la célébration d’aujourd’hui nous convie, nous haïtiens à revoir le sens de notre combat pour nous situer résolument par rapport à la nécessité de construire un véritable état de droit dont le corollaire est la bonne gouvernance. La dignité humaine est à ce prix. N’ayez pas peur de dénoncer les corrompus et Petro Caribe est un exemple de cas », à-t-il lâché sous l’ovation du public.

À la fin de la cérémonie, le président du sénat Joseph Lambert a remis une plaque d’honneur à la famille du géant Émile Saint-Lot. Un hommage du Sénat de la République à titre posthume à la mémoire de ce grand homme qui a marqué l’empreinte d’Haïti dans l’histoire du monde libre .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!