Connect with us

Actualités

Haïti-Covid 19: l’opposition dénonce la mauvaise gestion du gouvernement

Published

on

Haïti-Covid 19: l'opposition dénonce la mauvaise gestion du gouvernement
MG Motors 720

Des leaders de l’opposition dénoncent une gestion catastrophique de la crise du Covid-19 par le gouvernement.

Le Secteur démocratique et Populaire et l’opposition institutionnelle, en conférence de presse, mercredi 22 avril à Delmas 64, a critiqué la façon dont l’administration Moïse/Jouthe assure la gestion de la crise provoquée par la pandémie du Covid-19. Pour ces leaders, il s’agit là “d’une gestion catastrophique” en raison notamment de la non-transparence et l’absence de contrôle constatés dans les dépenses liées à la gestion de la pandémie.

Pour l’ancien sénateur Youri Latortue les recommandations faites à l’État par l’opposition sur la bonne gouvernance visaient à rationaliser les ressources du pays. “L’État a déjà dépensé 714 millions de gourdes et 19 millions de dollars américains. Avant d’effectuer ces dépenses, le gouvernement Jouthe devrait avoir l’aval de la Cour Superieure des Compte et de la Commission Nationale de Passation de Marchés. Mais rien a été fait. Des dépenses ont été engagées pour tres peu de résultats jusqu’ici”, a égrené Youri Latortue qui se demande où sont passés les matériels commandés en Chine pour les 18 millions de dollars américains .

Actimed_728

De son côté, Sorel Yacinthe a souligné l’absence d’impact de l’action gouvernementale à cause des promesses non tenues du président Jovenel Moïse sur les transferts de fonds (MonCash) et distribution de nourriture en faveur des plus démunis. “Nous avons appris que le secteur de la santé a bénéficié d’une grande partie des montants décaissés, cependant dans la Grand’Anse, l’hôpital de référence St Antoine est toujours traité en parent pauvre. Presqu’aucun matériel de protection n’a été distribué dans les hôpitaux du département”, a-t-il indiqué.

L’avocat André Michel critique les autorités pour avoir écarté la Cour des Comptes chargée du contrôle des dépenses des deniers publics dans les dernières dépenses engagées. Il dénonce aussi une politisation de l’aide octroyée en ce temps de Coronavirus. Car des proches de l’opposition sont systématiquement négligés au profit des proches du pouvoir. “Notre combat n’a pas changé. Nous exigeons toujours la démission de Jovenel Moïse, la tenue du procès PetroCaribe sans quoi il n’y aura pas d’élections dans le pays”, a-t-il martelé.

Ferme sur sa position, Nenel Cassy affirme que le président Jovenel Moïse est en train de piller les caisses de l’État pour se préparer une retraite dorée. Avec Jovenel Moïse en place, il déconseille les membres de l’opposition à se lancer déjà dans la bataille électorale. “Ce qu’il nous faut d’abord, ce sont les réformes institutionnelles pour donner confiance à la population haïtienne. Nous resterons mobilisés contre ceux qui veulent condamner le peuple dans la misère et réaliser des élections truquées “, a-t-il précisé.

Par ailleurs, ces leaders ont clamé qu’ils ont déjà apporté de l’aide dans leurs communautés en signe de solidarité à la population en cette période difficile.

A lire aussi:L’économiste Etzer Emile analyse les impacts du Covid-19 sur l’économie haïtienne

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,132 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle