Connect with us

Politique

Haïti-Crise: Jovenel Moïse veut dialoguer, l’opposition ne jure que par son départ

Published

on

Haïti-Crise: Jovenel Moïse veut dialoguer, l'opposition ne jure que par son départ 29
Crédit photo: LeBlanc Makenzy
Suzuki 9.99
628 views

De retour au pays le vendredi 22 mars dans la soirée, le Président de la République Jovenel Moïse, a réitéré son appel au dialogue. Le dialogue national inter-haïtien est pour lui le seul moyen de trouver un consensus national sur les points de divergences en plaçant au-dessus de tout le pays en vue d’une vraie solution à cette crise multidimensionnelle.

‘’Je veux que tout le monde comprenne que le pays nécessite de la sérénité, du calme et de la compréhension de tout un chacun. Nous avons besoin de travailler avec nos frères et sœurs de l’opposition et ceux qui travaillent dans notre entourage”, dit-il.

Parallèlement, il y a l’opposition dite démocratique qui poursuit ses séries de rencontres en prélude au 29 mars, date de la relance officielle de la mobilisation contre Jovenel Moïse et son équipe.

Ce dimanche 24 mars, le Secteur Démocratique a réuni ses alliés du département du Centre dans la localité Papaye au centre de formation Paysan Papaye et également des représentants du bloc Charlemagne Péralte dirigé par Chavannes Jean-Baptiste.

Actimed_728

Le départ sans conditions de Jovenel Moïse, la tenue du procès PetroCaribe et l’organisation de la conférence nationale souveraine ont été au coeur des échanges selon Marjorie Michel et André Michel.

Dans la même journée une autre rencontre a été réalisée dans la ville de Mirebalais où plusieurs centaines de militants ont exprimé leur ras-le-bol contre le système de gouvernance de Jovenel Moïse.

” Poursuivre les mobilisations afin d’aboutir au départ effectif de Jovenel Moïse, c’est ce à quoi nous nous attachons”, martèle le sénateur ses Nippes Nenel Cassy déclarant que les élections ne seront pas possibles avec un homme comme Jovenel Moïse au pouvoir.

Plus loin, le sénateur de questionne aussi sur la réelle motivation de ceux qui parlent de formation d’un nouveau gouvernement dans de contexte de crise, résultat de l’incapacité du président, selon ses dires.

Suzuki 9.99
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,409 other subscribers

Archives