Connect with us

Actualités

Haïti-Crise: ROA propose une transition sans président, avec un juge de la Cour de Cassation comme Premier ministre

Published

on

Haïti-Crise: ROA propose une transition sans président, avec un juge de la Cour de Cassation comme Premier ministre 29
Actimed_728
487 views

Une nouvelle proposition de sortie de crise fait surface. Celle-ci, est soumise à la société par le Regwoupman Òganizasyon Angaje, ROA, une structure de la société civile fondée en septembre 2016 dont la mission est de lutter contre la corruption et l’impunité dans la vie publique haïtienne afin de favoriser le développement.

Parmi la panoplie de propositions déjà publiée, celle du ROA se veut être le seul projet de sortie de crise qui se repose principalement sur les compétences du Conseil de l’Université d’État d’Haïti selon James Jacques, coordonnateur de cette entité.

La proposition du ROA, divisée en 6 grands points, est ainsi repartie: Création d’un Conseil d’Harmonisation Patriotique (CHAP); Démission du Président de la République d’Haïti, M. Jovenel Moïse sans aucune
condition; Mise en veilleuse de la Présidence jusqu’à l’élection d’un nouveau Président ; Mise sur pied d’un gouvernement d’Arbitrage Démocratique (GAD) ;Formation d’un Conseil Électoral Provisoire; Organisation des élections générales anticipées (Exécutif, Parlement et Collectivités Territoriales) en 2020.

Selon ce que prévoit le ROA dans cette proposition, le Conseil de l’Université d’État d’Haïti s’érigera en Conseil d’Harmonisation Patriotique pour la circonstance actuelle dont la mission touchera à sa fin au lendemain de l’installation d’un nouveau Président élu.

Cette entitée ci-haut mentionnée, aura pour entre autres missions de mettre sur pied un Gouvernement d’Harmonisation Patriotique tout en jouant le rôle de médiateur pour la réalisation du dialogue inter-haïtien, lequel gouvernement que l’on nommera” Gouvernement d’Arbitrage Démocratique”.

Bongu2

Le GAD sera constitué d’un Premier Ministre issu de la Cour de Cassation et de douze (12) ministères et de deux (2) secrétaireries d’État. Le Conseil d’Harmonisation Patriotique choisira le juge le plus ancien de la cour de Cassation comme Premier Ministre dudit gouvernement.

Le GAD aura à former un Conseil Électoral Provisoire impartial; prendre des mesures de sécurité urgentes afin de pouvoir pacifier le pays ; entamer le processus de la réalisation des élections dans un délai ne dépassant pas quatre- vingt-dix (90) jours ; Garantir et faciliter le processus du procès Petro Caribe et d’autres cas de corruptions révélées dans l’administration publique ; Encadrer les institutions d’enquête du pays telles que : ULCC, UCREF, CNMP, CSC/CA et autres… ; Appliquer une politique d’austérité économique par rapport aux dépenses publiques tout en stoppant les privilèges dans les franchises douanières accordées à certaines entreprises privées, publiques et ONGs ; Renforcer la lutte contre la contrebande ; Mettre en branle des politiques de protection sociale ; Mettre l’action publique en mouvement contre les auteurs et exécutants des massacres de La Saline, de Carrefour-feuilles et de tous les autres cas de violation de droits de l’homme ; Assurer un climat de paix sociale ; Favoriser la réalisation du dialogue national”, conclut le ROA dans ce document.

“À une situation exceptionnelle, des mesures exceptionnelles. Si on répète les mêmes erreurs, Haïti risque d’accélérer la vitesse de sa descente aux enfers. Car, En 30 ans d’errance politique, Haïti a connu dix-sept (17) présidents, presque autant de CEP (conseil électoral provisoire), dix (10) coups d’état réussis et/ou avortés, une intervention étrangère (USA), au moins 6 missions internationales dont la présente établie depuis plus de dix (10) ans pour la stabilité d’Haïti. Les résultats sont pourtant bien maigres. Il faut changer de paradigme politique afin d’apporter un remède efficace aux maux qui rongent la société haïtienne. Ainsi, l’État sera dépatrimonialisé pour répondre à ses multiples obligations. L’heure n’est pas à satisfaire son ego, mais à défendre l’intérêt supérieur de la nation.

Voici la liste des douze (12) ministères et des deux (2) secrétaireries d’État qui feront partie du GAD selon la proposition du Regwoupman Òganizasyon Angaje dirigé par le sociologue James Jacques:

1- Le Ministère de l’Economie, des Finances, du Commerce et de l’Industrie (MEFCI) ;

2- Le Ministère de la Coopération et de la Planification Externe (MCPE) ;

3- Le Ministère de l’Intérieur, des Collectivités Territoriales et de la Défense Nationale
(MICTDN) ;

4- Le Ministère des Affaires Etrangères (MAE)

5- Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP);

6-Le Ministère des Travaux Publiques, Transports et Communications (MTPTC) ;

7- Le Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse, des
Sports et de l’Action Civique (MENFPJSAC) ;

8- Le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) ;

9- Le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles, du développement Rural et de l’Environnement(MARNDRE) ;

10- Le Ministère de la Culture, de la Communication et des Cultes (MCCC) ;

11-Le Ministère de la Famille, des Affaires Sociales et du Travail (MFAST) ;

12- Le Ministère du Tourisme et des Industries Créatives (MTIC) ;

13-La Secrétairerie d’État à la Sécurité Publique (SESP) ;

14- La Secrétairerie d’État à l’Intégration des Personnes Handicapées (SEIPH).

MG Motors 720

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,891 other subscribers

Archives