Connect with us

Politique

Haïti-Crise: “si Jovenel Moïse ne veut pas s’arrêter, je vais le forcer à le faire”, martèle Gary Bodeau

Published

on

Haïti-Crise: "si Jovenel Moïse ne veut pas s'arrêter, je vais le forcer à le faire", martèle Gary Bodeau 28
De gauche à droite: le député Gary Bodeau et le président Jovenel Moïse
Suzuki 9.99

Avec l’installation de son Comité de Facilitation du Dialogue National Inter-Haïtien hier au Palais Présidentiel, le chef de l’État s’attire beaucoup plus d’opinions négatives.

À entendre parler Gary Bodeau ce matin à l’émission “Le Point” sur Radio Télé Métropole, l’installation du comité vient créer entre lui et le président Jovenel Moïse un nouveau point de désaccord et il l’a clairement avoué.

“Si Jovenel Moïse ne veut pas s’arrêter, je vais le forcer à le faire”, martèle l’élu de Delmas voulant appliquer ce principe de Montesquieu dans son oeuvre” l’Esprit des lois”, qui veut qu’un pouvoir arrête un pouvoir.

Soulignons-le, le président de la chambre basse avait écrit au chef de l’État pour lui demander de prendre quelques jours de réflexions plus approfondies avant la création de son comité. Sa démarche a été carrément ignorée par le Palais National.

Gary Bodeau voit l’installation de ce comité comme un obstacle à tout dialogue. ” le président sera tenu pour responsable de l’échec d’une possible entente politique et il paiera tout seul les conséquences, a-t-il soutenu.

Suzuki 9.99

Pour lui, “Jovenel Moïse a échoué dans sa gestion politique du pays”. Pour étayer sa thèse, l’élu de Delmas a pris comme exemple les événements de juillet de l’année dernière.

bongu j7
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 991,919 other subscribers

Archives