Connect with us

Hi, what are you looking for?

Carnaval

Haïti-Culture: “pas de carnaval national”, l’État constate tardivement son échec

“Les conditions ne sont pas réunies pour organiser tel que prévu le carnaval national dans la cité de l’indépendance”, déclaration faite ce mercredi par le ministre de la culture et de la communication, Jean Michel Lapin, a moins de 96 heures du premier jour gras.”

Une décision dont la principale cause, on ne peut oser l’ignorer, reste les derniers événements qu’a connu le pays notamment l’opération “Pays Lock”. Un coup dur pour le secteur culturel, les acteurs en particulier dont artistes, commerçants, groupes musicaux entre autres qui vivent de ce rendez-vous économique annuel.

Avant d’annoncer la nouvelle, le ministre Lapin a fait une longue élaboration de plus de 10 minutes comme pour atténuer l’ampleur de la décision qui est la preuve d’un échec du à la mauvaise gestion de la crise socio-politique et économique qui s’est aggravée par les récentes manifestations violences contre la cherté de la vie et la corruption organisées dans presque tout le pays.

“Pourvu que la réalisation du carnaval national dépend de la mairie des Gonaïves qui avait annoncé la suspension de toutes les activités carnavalesques récemment dans la Cité de l’Indépendance, le comité est ouvert pour planifier avec elle, si elle le souhaite bien sûr, l’organisation d’un format réduit du carnaval”, a laissé entendre le ministre Jean Michel Lapin.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Se référant aux activités carnavalesques organisées à Jacmel le Week-end écoulé qui sont loin de rivaliser ce que la ville à l’habitude d’offrir en terme de festivités et d’organisation, le ministre Lapin affirme que l’État est toutefois prêt à accorder l’accompagnement économique nécessaire à toutes les mairies désireuses d’honorer cette tradition culturelle.

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Plus de contenu