You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Économie

Haïti/Economie: Où sont logés les comptes petrocaribe?

Published

on

Depuis octobre 2007, grâce à l’accord petrocaribe, l’Etat Haïtien bénéficie de facilités de paiement pour l’achat de gazoline, de diesel, de kérozène, de mazout et d’asphalte du Vénézuela.

Les commandes sont placées à travers le Bureau de Monétisation, ci-devant Bureau de Gestion PL-480, pour le compte des compagnies pétrolières locales. Le Bureau de Monétisation joue, en fait, un rôle d’intermédiaire entre le fournisseur vénézuélien PDVSA Petroleo S.A. et les compagnies pétrolières haïtiennes.

À chaque livraison de produits pétroliers au pays, PDVSA Petroleo S.A. facture le Bureau de Monétisation qui, en retour facture les compagnies pétrolières locales. Ces dernières doivent payer 100% des montants facturés dans un délai maximum de 30 jours à partir de la date de chargement des bateaux transportant les produits en Haïti. Ces paiements s’effectuent par transfert de fonds sur le compte Petro Caribe logé à la BNC selon les informations disponibles sur le site internet du BMPAD.

Le chef du parquet de Port-au-Prince semble t-il s’est trompé d’adresse

En effet, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Clamé Ocnam Daméus a adressé une correspondance, datée du 20 septembre 2018, à la directrice générale de la Banque de la République d’Haïti, Georgette Jean Louis, lui demandant de bien vouloir lui faire parvenir, dans les meilleurs délais, des informations sur les décaissements des fonds qui ont été effectués, à date, par la BRH pour le compte du trésor public, dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord petrocaribe entre l’Etat Haïtien et l’Etat Vénézuélien, au regard du Moniteur No. 89 du lundi 18 septembre 2006 relatif au décret de ratification de l’accord de coopération énergétique petrocaribe, signé entre la République d’Haïti et la République Bolivarienne du Venezuela le 15 mai 2006.

Cette initiative, selon le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince s’inscrit dans le cadre d’une démarche d’étape du parquet de ce ressort visant à obtenir et collecter des renseignements nécessaires auprès des instances publiques liées à ce dossier, en vue d’articuler les interventions de l’institution. Cette démarche du parquet de Port-au-Prince est tout à fait surprenante puisque selon les informations publiées sur le site du BMPAD, les principaux comptes bancaires de petrocaribe sont logés à la Banque Nationale de Crédit ( BNC). Au 31 mars 2014, les fonds de PetroCaribe accusent des soldes bancaires de US$ 80,461,335.80 sur le compte en dollars américains logé à la BNC, de HTG 2,897,396,433.44 sur le compte en gourdes logé à la BNC et de HTG 2,620,265,500.41 sur le compte en gourdes logé à la BRH.

Alors que de plus en plus de citoyens et citoyennes se mobilisent pour exiger des explications sur l’utilisation des fonds PetroCaribe, la plupart des institutions de lutte contre la corruption prouvent leur incapacité ou leur manque de volonté à donner des réponses à la seule et unique question : « où est l’argent petrocaribe? » Certaines mettent en avant le manque de resources humaines et financières alors que d’autres ne savent même pas où chercher des informations concernant ces fonds destinés à financer la réalisation de projets de développement durable à travers le pays. Entre-temps la dette d’Haïti vis-à-vis du Venezuela continue de s’accumuler. Au 31 mars 2014 cette dette était de US$ 1,377,862,851.49. Aujourd’hui,4 ans plus tard, à combien est évaluée la dette d’Haïti envers le Venezuela dans le cadre de l’accord petrocaribe?

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!