You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Actualités

Haïti-Élection 2015-2017: sur 145 entités politiques, seulement 66 entités ont soumis au CEP des rapports sur le financement reçu du trésor public

Published

on

Image d'Illustration | Crédit photo : AlterPresse

Dans son rapport relatif au financement accordé par l’État haïtien aux 145 partis et regroupements politiques lors des dernières élections (2015-2017), l’Observatoire pour l’Institutionnalisation de la Démocratie, OCID, soulève des points importants qui mettent à nu la culture du manque de transparence qui règne chez la majorité des dirigeants de ce pays et qui affectent même ceux qui aspirent à le diriger.

Ce rapport exploratoire sur le contrôle des financements des dernières campagnes électorales dont on parle, fait état de seulement 66 partis et regroupements politiques, moins de la moitié, qui ont songé à soumettre des documents détaillés au Conseil Électoral Provisoire pour justifier, preuves à l’appui, comment ont été dépensées les montants reçus des 575 millions gourdes dont dispose l’État pour financer ces entités politiques. S’agissant des 79 autres, silence radio.

66 ont donné des rapports certes, mais quid de la conformité? Sur ce point, l’OCID révèle certaines irrégularités selon les explications de Abdonel Doudou, membre du comité de pilotage de l’OCID.

Les 66 rapports susmentionnés ne sont pas audités et seulement 58 d’entre eux sont signés par un comptable agréé.

S’agissant des financements privés lors des dernières campagnes électorales, l’OCID confirme qu’aucun parti n’a notifié le CEP concernant l’argent reçu du secteur privé qui ne devrait pas dépasser la barre de 500 000 mille gourdes selon la loi électorale en ses articles 125 à 135-2. Sur ce point, l’institution tire la sonnette d’alarme et dit craindre que les intérêts économiques ne priment sur les votes des citoyens.

Pour tout corriger à l’avenir, l’OCID recommande la création d’une structure spéciale pour s’assurer de la mise en application des dispositions légales en matière de financement de campagne électorale qui devra mobiliser toutes les institutions de contrôle dont dispose l’État. L’institution recommande aussi que chaque entité politique possède une unité comptable .

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!