You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Éphéméride

Haïti-Éphéméride: 6 décembre 1929 : Massacre de manifestants par des marines américains aux Cayes

Published

on

Les éphémérides du jour : Les fêtes nationales, les anniversaires des personnalités et les événements importants, les proverbes… l’agence Juno7 vous apporte un rafraîchissement de la mémoire. Nous sommes le jeudi 6 décembre  2018, 340e jour de l’année 49e semaine et 25 jours restants.

6 décembre 1492 : Christophe Colomb débarque dans l’île d’Haïti
Après avoir atteint, le 12 octobre, l’île de Guanahani (aujourd’hui Ile Watling) qu’il dénomme San Salvador (Saint-Sauveur dans l’archipel des Lucayes), puis Cuba le 28 octobre, Christophe Colomb débarque dans l’île Haïti Quisqueya Bohio qu’il baptise Hispaniola (Isla Espagnola). Croyant avoir atteint les Indes, Colomb appelle les habitants des îles qu’il découvre, les Indiens.

6 décembre 1908: Antoine Simon est nommé chef du pouvoir exécutif.

6 décdmbre 1950: Magloire, âgé de 42 ans, né au Quartier Morin, commence son mandat à la présidence.

6 décembre 1811. Décès de Joseph Rouanez.– Ministre des Affaires Étrangères de Christophe, Duc de Morin et grand maréchal d’Haiti, Joseph Rouanez succomba, nous dit Madiou, « à l’excès de travail » .

6 décembre 1908. Coup d’état contre le Comité de Salut Public. – Ce comité formé à la suite du départ de Nord Alexis, le 2 décembre fut destitué par les amis et supporters du général d’Antoine Simon qui, des Cayes, où il avait été le délégué du gouvernement, se porta à Port-au-Prince où il fut reçu, la veille par « les vivats de la population dont la joie confinait au délire »

6 décembre 1929 : Massacre de manifestants par des marines américains aux Cayes. – En cette année 1929, alors que l’occupation américaine durait depuis près de 14 ans, des démonstrations s’organisèrent un peu partout, bien souvent suivies ou précédées de grèves générales. A l’occasion de l’une de ces démonstrations dans la troisième ville du pays, les marines américains ouvrirent le feu sur les manifestants faisant 12 morts et des dizaines de blessés.

Ce massacre fut condamné internationalement, ce qui poussa le président Américain, Herbert Hoover, à mettre sur pied une commission d’enquête et de révision dirigée par W. Cameron Forbes, d’ou son nom de « Commission Forbes ».

6 décembre 1956. Paul Eugène Magloire démissionne et revient au pouvoir. – Le général président Paul Eugène Magloire, dont le mandat présidentiel arriva à expiration, démissionna de son poste pour ensuite s’accaparer à nouveau du pouvoir et former un gouvernement de transition. Ses opposants refusèrent de se plier à cette décision soutenue par l’armée.

Des grèves et violentes manifestations s’ensuivent. Le général finit par remettre le pouvoir au président de la Cour de Cassation, maitre Joseph Nemours Pierre-Louis, le 12 décembre.

6 décembre 1960 : Décret faisant de l’Université d’Haïti, une institution d’Etat. Ce décret fut une réplique aux mouvements de contestation des universitaires formant l’Union Nationale des Étudiants Haïtiens (UNEH). L’université qui, jusque là, a été autonome, devint une institution d’Etat.

6 décembre 2010 : Un bateau surchargé, transportant de nombreux haïtiens chavire, après avoir heurté un récif sur la côte Sud de l’île de Tortola, à Paraquita Bay (près des îles Vierges britanniques), un endroit réputé difficile par les navigateurs à cause du nombre important de récifs qui s’y trouve. Un bateau de la garde côtière néerlandaise a aperçu le bateau et a alerté les autres autorités de la région.

La garde côtière américaine depêche un navire basé à Porto Rico qui se trouvait proche de la zone du naufrage. Le bilan est de cinq morts, dont deux bébés. 28 survivants soupçonnés d’être des migrants clandestins sont arrêtés par les autorités britannique, dont six femmes qui sont hospitalisées pour diverses blessures.

Avec la collaboration du Dr. / Prof. Jonas Jolivert et/Source.: Haïti Référence

Yon pwovèb pou jodi a :

Tout sa’k pa bon pou youn, li bon pou yon lòt. (Le malheur des uns fait le bonheur des autres.)

Bonne journée! N’oubliez pas de partager cette publication.

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!