Connect with us

Actualités

Haïti-Insécurité: des commerçantes tuées à La Saline, des défenseurs de Droits Humains accusent à nouveau le pouvoir en place

Published

on

gangs armés , RNDDH
Jac

Au moins 5 marchandes ont été tuées mercredi 10 juillet à La Saline, lors d’un nouvel affrontement entre gangs armés pour le contrôle du marché de la Croix des Bossales, selon Pierre Espérance, Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains.

Le défenseur des Droits Humains pointe du doigt des membres de l’exécutif qu’il accuse d’être de mèches avec des bandits qui terrorisent la population de La Saline.

Même son de cloche de la part de la fondation « Je Klere » qui condamne de toutes ses forces les actes de violences enregistrés, le 10 juillet dernier à « La Saline », informations rapportées par plusieurs médias de la capitale haïtienne.

La responsable de programme de cette structure, Maire Yolène Gilles, prend pour responsables les dirigeants du pays. Des crimes de trop dénonce-t-elle avec indignation.

Faisant également un retour sur le massacre de La Saline, la défenseure de Droits Humains dénonce le silence dit complice des autorités judiciaires qui n’ont, jusque-là, engagé aucune poursuite malgré les différents rapports des organismes de défense de Droits Humains et des Nations-Unies prouvant l’implication de hauts dignitaires dans le massacre des 13 et 14 novembre 2018 à « La Saline ».

Barbancourt

Lait Bongu
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,008 other subscribers

Archives