Connect with us

Hi, what are you looking for?

Haïti

Haïti-Insécurité: Quand le palais national et le secteur privé font obstacle au travail de la CNDDR

Après cette intervention de Jean Rebel Dorcenat à l’émission “Sa K ap Kwit” sur télé 20 mardi, la question relative à l’implication des gens influents du palais national et du secteur privé des affaires dans l’alimentation de l’insécurité dans le pays devient une version officielle. Fini les spéculations et les tergiversations, car ce membre de la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion a levé le voile sur un mystère longtemps caché à la population.

Selon la version de M.Dorcenat, ils sont au total 11 personnes gérant le marché des munitions en Haïti. Tout le problème est en effet là car ce commerce rapporte beaucoup. C’est pourquoi ces individus s’opposent catégoriquement à ce que la CNDDR atteigne son objectif.

Sans citer de noms, Jean Rebel Dorcenat affirme que ce sont ces mêmes gens qui financent les exactions des groupes armés semant le trouble dans le pays. Ceux du palais national, font tout pour que la commission soit à court de moyen pour faire son travail avec efficacité, malgré la mission accordée à cette entité par le chef de l’État, souligne-t-il.

Advertisement. Scroll to continue reading.

S’agissant des membres du secteur privé des affaires, ces derniers se sont opposés récemment à la remise, par un gang de l’aire métropolitaine, de 13 armes à feu à la commission, ajoute Jean Rebel Dorcenat laissant entendre que les membres de la commission reçoivent d’inquietantes menaces pour le travail qu’ils effectuent dans le pays.

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Plus de contenu