You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Économie

Haïti: La corruption et le blanchiment des avoirs constituent un frein à l’inclusion financière déclare le Gouverneur de la Banque Centrale

Published

on

Le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti, Jean Baden Dubois à l’ouverture de la réunion annuelle de l’Institut des Auditeurs Internes d’Haiti ( IAI-HAITI) a souligné, dans son allocution, que l’opinion publique est convaincue que la corruption et son corollaire, le blanchiment des avoirs, ont un impact négatif sur l’économie et le tissu social d’un pays, notamment sur Haïti.
“La lutte contre la corruption et le blanchiment des avoirs se retrouve au centre des efforts de stabilisation, de modernisation et d’expansion du système financier du pays. “Aussi, aucun effort n’est ménagé par la BRH afin qu’Haiti adopte et applique au mieux toutes les dispositions de prévention, de détection et d’investigation en matière de blanchiment d’argent dans son domaine de compétence” a déclaré le Gouverneur de la Banque Centrale.

La BRH, depuis 2008, fait obligation à toutes les institutions financières sous sa supervision d’obtenir de sa clientèle une déclaration de la provenance de fonds à partir d’un seuil de 400 mille gourdes dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, rappelle Jean Baden Dubois.

En ce qui concerne la lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance, la banque des banques agit à l’interne et au niveau des institutions réglementées. Ainsi , depuis 1995, la BRH a mis en place une fonction d’audit interne Indépendante qui a pour mission la prévention, la détection et l’investigation de fraudes. Selon Jean Baden Dubois cette fonction a été renforcée en 2007 en la rapportant au Comité d’Audit composé d’une majorité de membres externes.

Le Gouverneur de la Banque Centrale, au regard de ces actions, estime que la BRH et les institutions financières supervisées peuvent servir de modèle pour les secteurs public et privé en matière de bonne gouvernance, transparence et prévention de la corruption.

Toutefois, Jean Baden Dubois a souligné que la resistance à ces fléaux dont le financement du terrorisme ne peut être menée uniquement par le secteur financier. “Un système judiciaire indépendant, efficace et efficient, doté de ressources humaines, techniques, financières et matérielles, est une condition nécessaire au succès de ce combat contre les crimes financiers” fait remarquer le Gouverneur de la Banque Centrale.

Soulignons que le Gouverneur de la Banque de la République, Jean Baden Dubois a fait ces déclarations le lundi 12 novembre à l’occasion de la réunion annuelle de l’Institut des Auditeurs Internes d’Haiti organisée autour du thème: “de risking”.

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!