You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Actualités

Haïti : L’ADIH appelle au respect du mandat constitutionnel des élus

Published

on

Face à la conjoncture actuelle, l’Association des industries d’Haïti (ADIH) affirme ne pas pouvoir rester indifférente.

Dans une note publiée ce 25 novembre, l’association condamne la situation d’insécurité et de violence généralisées dans le pays et préconise un climat propice aux investissements.

Dans cette note portant la signature de Georges B. Sassine, président du Conseil de l’ADIH, plusieurs recommandations sont faites.

Concernant la corruption qui gangrène l’administration publique, l’association exige que le pillage des fonds publics et la contrebande cessent.

Aussi, demande-t-elle au Premier ministre de poursuivre l’enquête sur le dossier PetroCaribe tout ayant les coudées franches pour faire fonctionner l’État.

« Il doit poser des actions concrètes et célères démontrant qu’il est absolument déterminé à changer un système de toute évidence dysfonctionnel », s’adressant au chef du gouvernement.

Si certains secteurs exigent le départ du Président de la République, l’ADIH prône le respect du mandat constitutionnel des élus. « Le mandat des élus ne peut être raccourci » avance-t-elle.

L’ADIH demande également au CONATEL et au gouvernement de prendre les mesures nécessaires contre les médias qui incitent à la violence depuis quelque temps.

« La violence, sous n’importe quelle forme, ne saurait être tolérée et leurs auteurs et ceux qui la prônent doivent être immédiatement punis », peut-on lire dans cette note de l’ADIH.

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!