You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Éducation

Haïti: Le ministre de l’Education nationale dit non à la manipulation politique des lycéens

Published

on

Crédit Photo: Sadrac Théodore

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a poussé ce cri alors qu’il intervenait à la 59econférence de « Les lundis de la presse », le programme hebdomadaire de communication publique du gouvernement.

Le titulaire de l’Education nationale réagissait ainsi  à la manifestationorganisée, vendredi dernier, à Port-au-Prince, par plusieurs milliers de lycéens qui réclamaient la reconstruction des établissements scolaires publics détruitslors du séisme de 2010, aussi la présenced’enseignants dans les salles de classes, surtout les classes du secondaire.

Polo zuzu

Pierre Josué Agénor Cadet reconnaît que les élèves et les enseignants pouvaient bien être porteurs de quelques revendications, mais la rue n’est l’endroit approprié pour les exprimer étant donné que les canaux institutionnels existent et que l’Etat haïtien – quoiqu’on en dise – multiplie les engagements pour renforcer le parc scolaire public, régulariser la situation de plusieurs milliers d’enseignants et améliorer les conditions enseignantes.

Sur la même lancée, le ministre Cadet a enjoint les directeurs des écoles publiques (écoles nationales et lycées) à faire preuve de leadership dans la gestion de leurs établissements afin d’éviter que les élèvesne tombent dans les pièges de ceux-là quivoudraient se servir de l’école dans la conduite de leurs affaires politiciennes.

Reconstruction d’écoles publiques

En matière d’infrastructures scolaires, le ministre Cadet rappelle que le 2 octobre dernier, dans un quotidien de la place, il a été lancé des appels d’offre pour la reconstruction des Lycées des Verrettes (Artibonite),  Daniel Fignolé (Delmas) et de 30 écoles fondamentales complètes àraison de 3 écoles par département. Ces chantiers seront financés par le Fonds national de l’éducation(FNE).

Le numéro un de l’Education nationale et de la Formation professionnelle gage que les projets de reconstruction des lycéesdans la région métropolitaine de Port-au-Prince ne sont pas au point zéro ; au contraire, il signale qu’un appel d’offre a été lancé en vue de l’ouverture prochainementdu chantier du Lycée du Cent-cinquantenaire populairement appelé Lycéedes Jeunes filles. Le financement des travaux est assuré par la coopération japonaise.

Cela avance également pour le LycéePierre Eustache Daniel Fignolé. Les fonds pour sa reconstruction sont inscrits dans le projet de budget 2018-2019. Une fois cette loi de finances adoptée, les entreprises seront invitées à faire part de leur intérêt, par la suite l’ouverture du chantier sera actée.

Grâce à un financement garanti par la Banque interaméricaine de développement(BID), les premiers coups de pioche seront donnés avant longtemps sur le site devant accueillir le LycéeGeorges et Antoine Izmery. Toutes les études techniques préliminaires mais nécessaires ont été conduites. Pour l’instant, le ministère est en traind’aménager un espace pour accueillir les élèves dans l’idée de faciliter le démarragedes travaux.

En ce qui a trait au Lycée Marie-Jeanne, les élèves sont relogées sur l’ancien site du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) à l’Ave Jean-Paul II. Le relogement des élèvesaura pour effet de booster le projet pour lequel les études topographiques, environnementales et géotechniques ont  été réalisées, comme le veut la norme des travaux publics. Les firmes intéresséesseront très bientôt invitées à se manifester. Par la suite les travaux seront initiés avec les fonds garantis par la coopérationjaponaise.

Pour le Lycée Jean-Jacques Dessalines, le MENFP et la Direction générale des impôts(DGI) cherchent pour acquisition un terrain pour implanter cet établissement scolaire qui porte le nom du père fondateur de la patrie. Le site actuel à cause de son exiguïté ne pourra accueillir une telle construction que l’on voudra imposante.

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a révélé que le Lycée de Carrefour-Feuilles et le Lycée René Préval de Canaan évoluentdans des bâtiments flambant neuf. Les cérémonies de remise des clés ont eu lieu récemment.

Il a mentionné que dans le Nord-Ouest 12 écoles nationales ont été remises à leur communauté respective, les chantiers de 10 écoles seront ouverts dans le Plateau central et des efforts considérables ont été déployés pour faciliter le retour en classedes élèves des 79 écoles détruites ou endommagées dans les départements du Nord, du Nord-Ouest et de l’Artibonite lors du séisme du 6 octobre dernier.

Idson Saint-Fleur

saintfleuri14@yahoo.fr

2kabes
Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Lecteurs en ligne

Abonnez-vous par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Commentaires

Advertisement

Archives

Publicités

Statistiques

  • 1 637 589 visites

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!