Connect with us

Actualités

Haïti : L’essentiel de l’actualité du mardi 16 juin 2020

Published

on

Haïti Actualité
Actimed_728

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

 

1- Covid-19 : très peu de guérison après trois mois, le MSPP explique

On se posait la question pourquoi le ministère de la santé publique et de la population ne mentionnait plus le nombre de cas de guérison dans ses avis sur l’évolution de la maladie. Le responsable de la direction d’épidémiologie, de laboratoires et de recherche, Patrick Delly, en conférence de presse, ce lundi 15 juin, a apporté des précisions sur la façon dont une personne est considérée comme rétablie.

Avant toute chose, le Dr Dély explique que sept à 10 jours après l’absence de signes et symptômes, une personne infectée n’est plus contagieuse. Une fois cette période de contagiosité écoulée , elle est considérée comme rétablie. Même s’il s’est démené pour ne pas citer le mot « guéri » mais « rétabli ou récupéré » veut dire retrouver son état avant. Donc avant la maladie.

Actimed_728

2- Accident de la route: 8 morts dont 3 “madan sara

Alors que la pandémie de Coronavirus fait des ravages en Haïti, les accidents de la route continuent de faire des morts et des blessés dans le pays. Le dernier bilan des Services Techniques et Opérationnels pour Pallier aux Accidents fait état de 8 morts parmi lesquels, 3 “madan sara”.

L’Organisation non gouvernementale qui confirme avoir recensé 21 accidents de la voie publique pour la semaine allant du 8 au 14 juin 2020, parle d’un total de 59 victimes dont le tiers a été pris en charge à l’hôpital Notre-Dame de Petit-Goâve en seulement 2 jours.

3- Inauguration d’une stèle en marbe pour marquer l’âge d’argent de la PNH

Le 25e anniversaire de la Police Nationale d’Haïti célébré officiellement le vendredi 12 juin 2020 ne s’est pas arrêté aux activités coutumières – messe d’action de grâce et discours occasionnels – qu’on connaît tous. Cette année, les autorités ont convenu de le marquer par un acte majestueux arborant une portée historique et symbolique aux yeux du corps policier: l’inauguration d’une statue érigée au local de l’Académie Nationale de Police à Frères.

La stèle appelée à perpétuer la bravoure et les sacrifices consentis par les valeureux membres de l’institution policière a été dévoilée en présence du Premier ministre Joseph Jouthe, du Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique Lucmanne Delille et d’autres membres du haut-état major de la PNH. Ce monument symbolise entre autres le respect et la discipline envers la hiérarchie; le ralliement et la fierté pour toutes les générations durant les 25 ans de la Police Nationale.

4- PNH-25 ans : Ministè Fanmi Colin rend hommage à l’inspecteur Antoine Joachim

_L’inspecteur divisionnoire Antoine Joachim, a reçu une plaque d’honneur et mérite, pour ses sacrifices au sein de la PNH, de la part d’une cellule familiale issue de Cité Soleil, “Ministè Fanmi Colin”._

La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de la Direction de la Circulation routière (DCPR) en présence de M. Frantz Dimanche, responsable a.i de ladite Direction, du commissaire Pierre Jean Yves, représentant de la PNH, de M. Saint-Aimé Raynold, représentant de l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (A.P.C.H), de certains agents de la DCPR et des membres de la Presse.

5- Le BINUH encourage la réforme constitutionnelle comme une opportunité pour relancer le pays

Le Bureau intégré des Nations Unis en Haïti (BINUH) a publié une tribune sur la situation socio-politique du pays en mettant accent sur les problèmes politiques créés par la constitution en vigueur. Dans ce contexte, aggravé par l’impact de la pandémie de la COVID-19, le BINUH dit noter une reprise avec une intensité renouvelée ces dernières semaines, de la polémique autour de la durée du mandat des élus notamment le président.

« Cette controverse trouve son origine, entre autres, dans les ambiguïtés d’une constitution qui, produit de son époque, peine à refléter la réalité et les besoins d’un pays qui a évolué au cours des trois dernières décennies. Elle reflète également l’absence d’un conseil constitutionnel, seul apte à arbitrer de tels débats ; une illustration parmi des nombreux dysfonctionnements institutionnels qui paralysent l’action de l’État et le fragilisent davantage, avec de lourdes conséquences sur tous les aspects de la gouvernance du pays », écrit le bureau politique de l’ONU en Haïti.

6- Me André Michel répond à Helen La Lime.

Dans une note publiée ce lundi, Me André Michel réagi à la note des nations unies parue dans le Nouvelliste, le même jour. Si pour la cheffe du bureau des nations Unies, la réforme constitutionnelle est possible avec Jovenel Moïse, André Michel par contre ne voit aucune possibilité d’éviter cette crise constitutionnelle avec Jovenel Moïse comme Président.

André Michel rappelle que Jovenel Moïse est encore au pouvoir parcequ’il a le soutien de la Communauté internationale. Il n’est donc pas légitime pour conduire une réforme Constitutionnelle à sept(7) mois de la fin de son Mandat Constitutionnel. “[…] le processus de mise en place de cette Nouvelle Constitution ne sera pas engagé avec Jovenel Moïse, l’un des principaux dilapidateurs des 4.2 milliards de dollars américains du fonds PETROCARIBE.”,fait-il savoir dans cette note.

7- Jude Charles Faustin nommé secrétaire général de la Primature

Le conseiller politique du président Jovenel Moïse et ancien député de la circonscription Borgne/ Port Margot, Jude Charles Faustin a été nommé secrétaire général de la Primature. L’arrêté de nomination a été publié ce lundi 15 juin dans le journal officiel le Moniteur.

Jude Charles Faustin remplace à ce poste Hugues Joseph qui a pris ses fonctions en mars 2017 alors que Jack Guy Lafontant était Premier ministre. Jude Charles Faustin est enseignant, juriste, syndicaliste. Il a fait partie de la 49ème législature.

8- Haïti-Justice : poursuite de la grève des magistrats

Dans une note conjointe, l’association professionnelle des magistrats (APM), le réseau national des magistrats haïtiens(RENAMAH), l’association des juges ee Paix haïtiens ( AJUPHA) et l’association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH) annoncent le prolongement de la grève générale décrétée au sein de la magistrature haïtienne.

Ces professionnels ne comptent pas abandonner tant que leurs revendications ne soient pas satisfaites. Ils réclament de meilleures conditions de travail, dont des matériels de travail nécessaires et appropriés à cette période pandémique; le renouvellement, sans délai, des mandats des Juges des Tribunaux de Première Instance et de ceux des Cours d’Appel entre autres.

Barbancourt

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,151 other subscribers

Archives