Connect with us

Actualités

Haïti: L’essentiel de l’actualité du mercredi 24 mai 2020

Published

on

Haïti Actualité
Actimed_728

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

1-Haïti-Coronavirus: 5324 infectés, 436 guérisons et 89 décès

5324 personnes infectées, 436 cas de guérison et 89 décès, dernier bilan communiqué par le Ministère de la Santé Publique et de la Population relatif à l’évolution de la pandémie de Coronavirus en Haïti.

2- Fin du mandat de Jovenel Moïse: Me Manès Louis se positionne

L’incertitude qui règne autour de la date précise de la fin du mandat du président Jovenel Moïse continue d’alimenter un important débat dans l’opinion jusqu’à pousser les plus avisés à prendre position. Parmi ceux qui croient se tenir au côté de la loi pour rappeler au chef de l’Etat que son mandat prendra fin le 7 février 2021, se trouve l’avocat au Barreau des avocats de Port-au-Prince, Joseph Manès Louis.

Selon lui, se positionner pour 2022, “c’est commettre à la fois un péché théorique et un crime de lèse-patrie”.

MG300

3- Les mesures de la BRH sur les transferts rentreront en application à partir du 3 août

Selon une lettre responsive de la banque de la République d’Haïti aux directeurs généraux des banques et des maisons de transfert, les mesures relatives à la monnaie et au taux dans lesquels les transferts doivent être payés seront mises en application à partir du 3 août. Cette décision fait suite à une demande de report de l’application de la circulaire traitant de la question.

Entre temps, la banque centrale a programmé une rencontre avec lss acteurs du secteur des changes et des transferts de fonds directs, a appris Juno7 de source sûre. En principe la circulaire devrait être d’application mais avec ce moratoire, on doit attendre environ 40 jours pour que les transferts soient payés en gourdes à tous les bénéficiaires mis à part ceux qui ont un compte en dollars.

4- Achat de carburant par l’Etat haïtien: la commission d’enquête promet la rigueur

Composée des responsables de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) Rokefeller Vincent, de l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF), Michelin Justable et de l’inspection générale des finances (IGF) Wolf Dubic, la Commission d’enquête devant travailler sur les pertes enregistrées par l’Etat haïtien dans l’achat de carburant sur les 10 dernières années a effectué sa première rencontre avec la presse dans le cadre du lancement officiel de ses travaux.

Une étape importante selon le Premier ministre haïtien qui dit compter sur ces institutions pour pouvoir faire la lumière sur cette affaire car l’Etat a perdu des milliards de gourdes en l’espace de 10 ans en subventionnant et finançant les compagnies pétrolières.

5- Emmanuel “Toto” Constant déporté, est placé en garde à vue à la DCPJ

L’ancien chef du Front Révolutionnaire pour l’Avancement et le Progrès d’Haïti (FRAPH), Emmanuel Constant dit Toto, considéré comme responsable de la mort de plusieurs milliers d’Haïtiens au lendemain du coup d’État militaire de 1991 a été déporté des États-Unis vers Haïti ce mardi 23 juin.

Il es arrivé à l’aéroport international Toussaint Louverture vers midi après 26 ans passés en dehors du pays. Il a été mis aux arrêts par des agents de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). L’ancien commandant du FRAPH est sous le contrôle de la justice. Le commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets a émis un ordre de dépôt en attendant que la justice se prononce sur son cas.

6- La FJKL dénonce la terreur qui règne dans le quartier populaire de Pont Rouge

Dans son dernier rapport paru le 22 juin, la fondasyon Je Klere (FJKL) a retracé les faits “macabres” qui se sont produits à la fin du mois de mai dans le quartier populaire de Pont Rouge. Ce quartier et “ses zones avoisinantes ont subi les assauts répétés de groupes armés les 24, 25 et 26 mai 2020. Maisons incendiées, corps calcinés, personnes tuées, blessées par balles, portées disparues caractérisent ces douloureux évènements”, a relevé la FJKL.

Les récents événements meurtriers dans cette zone sont dus à des conflits politiques. La FJKL estime que le pouvoir et l’opposition alimentent ces bouleversements, se disputent, par l’entremise des bandits armés, des zones du bas de Delmas au Warf Jeremi en passant par la Saline, Chancerelles, dont Pont Rouge, jusqu’à Cité Soleil. Pont Rouge, malgré les soubresauts, est resté anti-Jovenel.

Nissan

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,540 other subscribers

Archives