You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Politique

Haïti: L’urgence de la ratification du Premier ministre Jean Henry Céant, le Parlement doit agir cette semaine

Published

on

Le pays est toujours sans Premier ministre depuis bientôt deux mois alors que la rentrée des classes est fixée pour cette semaine. Et la saison cyclonique commence à faire des ravages, notamment dans le Nord, où le Cap-Haïtien est sous les eaux depuis deux jours. Jean Henry Céant a jusqu’ici tout fait pour sa ratification mais le Premier ministre démissionnaire, et d’autres ministres démissionnaires restent accrochés à leurs postes, tout en forçant les parlementaires à retarder la ratification du Premier ministre. Il est bruits que ces ministres cherchent à quitter leurs postes en janvier 2019 alors que le temps presse tant les défis sont énormes. Le pays ne peut plus attendre. Le Parlement doit agir au plus vite.

Le climat politique est des plus moroses, des plus polarisés, des plus fragiles et risque d’exploser à tout moment. D’une part, on a l’intransigeante aile dure de l’opposition qui exige à cor et à cri le départ d’un président constitutionnellement élu et, de l’autre, une population affamée prête à répéter à la moindre étincelle un nouveau « six et sept juillet » qui peut se révéler plus destructeur, plus violent, plus brutal et qui pourrait même provoquer un chambardement total passant par le départ du président de la République et le renvoi du Parlement.

Clairin Lakay

On n’en est pas encore là. Mais un tel scénario est effrayant. Imaginez-vous le peuple se lève un matin, brise tout et incendie tout sur son passage, provoquant ainsi l’embrasement le plus total ? Il faut éviter cela. On peut l’éviter. Les inégalités n’ont jamais été aussi criantes dans toute l’histoire d’Haïti. Ce n’est pas que Jean Henry Céant va arriver et puis d’une baguette magique change tout. Mais il peut être celui qui entame, aux côtés du président de la République, le vrai dialogue national nécessaire à un nouveau démarrage, des réformes profondes mais tranquilles dans la gestion de ce pays. Jean Henry Céant, s’il arrive à inspirer de la confiance dans ses premiers mois à la Primature, pourrait y arriver. Il doit y arriver.

Jean Henry Céant, qui a la confiance du président de la République, cherche maintenant à construire sa majorité pour arriver aux commandes de la Primature. Avec l’aide sans faille de Jovenel Moïse, Jean Henry Céant va y arriver. Mais c’est un pays en grande difficulté et en crise perpétuelle que le locataire de la Primature héritera. Il doit inspirer la confiance aux manitous du PHTK, le parti au pouvoir. Jean Henry Céant doit également comprendre qu’il n’a pas un blanc seing. Il est attendu au tournant et il a l’obligation de réussir pour éviter l’implosion sociale tant redoutée et dont les effluves sont de plus en plus visibles.

Même les plus gros chefs du PHTK comprennent que Jean Henry Céant, vu ses connexions avec les différentes franges de la population, est le seul capable de les aider à garder le pouvoir. Jean Henry Céant est un rassembleur et il restera un rassembleur. Il est un modéré pur jus. Il est l’homme du moment. Que le Parlement comprenne cela et le ratifie au plus vite. Jean Henry Céant, aux côtés du président de la République, a besoin de commencer à s’attaquer aux défis de l’heure…

2kabes
Publicités
Advertisement

Lecteurs en ligne

Abonnez-vous par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Commentaires

Advertisement

Archives

Publicités

Statistiques

  • 1 651 828 visites

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!