Connect with us

Actualités

Haïti-Mobilisation: manifestation échouée, l’opposition divisée

Published

on

Haïti News - Actualité - Politique - Culture - Sport - Juno7
Actimed

L’opposition haïtienne vient d’essuyer  un nouvel échec ce jeudi 7 mars après l’annonce de la reprise de la mobilisation. Une cinquantaine de manifestants a répondu à l’appel alors que Moïse Jean Charles, initiateur de cette énième manifestation, avait annoncé les couleurs.

Ce n’est plus un secret de polichinelle que le parfait amour n’existe plus entre le secteur dit démocratique et l’ex-sénateur Moise Jean-Charles. Les derniers évènements survenus lors de l’opération « pays lock » où un drapeau américain a été brulé au Carrefour de l’aéroport est l’une des causes majeures.  Aujourd’hui, chaque entité semble vouloir rapatrier la paternité de l’opposition.

« Division entre les acteurs »

Dans un court texte publié sur les medias sociaux ce jeudi matin, André Michel, avocat du secteur a décliné toute responsabilité dans l’organisation de la manifestation échouée de ce jeudi, lancée en grande pompe par Moise Jean-Charles et supportée par plusieurs entités dont le MOPOD.

Fix Clairin Lakay

Ce jeudi, le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire, maître André Michel, s’est vu dans l’obligation de lancer un appel à l’unité des forces de l’opposition pour continuer la mobilisation dans la concertation en vue d’obtenir le départ de Jovenel Moïse, la réalisation du Procès PetroCaribe et l’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine.

Le nom d’Etzer Jean-Louis est cité comme le militant qui aurait reçu 80 000 dollars pour boycotter la manifestation d’aujourd’hui. Accusation démentie par le concerné qui parle d’ « une manœuvre du Palais National ».

Le syndicaliste Josué Mérilien ne veut pas entendre parler d’échec,  mais de baisse. «  Si nous n’arrivons pas à sortir ce jeudi matin, ça ne veut pas dire qu’on ne va plus reprendre la mobilisation », précise le professeur  qui annonce la sortie prochaine d’un nouveau calendrier de mobilisation.

L’échec de la manifestation de ce jeudi , devrait être la fin d’un rêve illusoire pour une opposition qui, malgré son déficit de confiance du côté de la population, a cru à tort avoir été à la base des récentes mobilisations ayant bloqué le pays pendant une dizaine de jours. Mouvement cassé,  mobilisation ratée certes, mais pas un pari gagné pour le pouvoir qui n’arrive toujours pas à satisfaire aux revendications du peuple souverain exigeant de meilleures conditions de vie.

Barbancourt
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 991,843 other subscribers

Archives