You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Actualités

Haïti-Nécrologie: funérailles symboliques des deux policiers tués et brûlés à Port-au-Prince et à Miragoâne

Published

on

Juron Durosier, 32 ans et Jocelyn Charles, 36 ans, ces deux jeunes policiers assassinés puis brûlés respectivement au centre-ville de Port-au-Prince et à Miragoâne les 19 et 21 novembre derniers ont reçu des hommages ce samedi 1er décembre à l’Académie Nationale de Police à Frères.

La cérémonie s’est tenue en présence du Président du CSPN le premier ministre, Jean Heny CÉANT,du ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Jean Roudy Aly , du directeur général de la Police Nationale d’Haïti ,Michel-Ange GEDEON , des représentants de la communauté internationale, de la société civile,des membres du haut-état major de la PNH, des cadres ainsi que des agents de toutes les unités de la PNH.

L’auditorium de l’Académie Nationale de Police était rempli comme un oeuf. Dans l’assistance, parents, proches et amis des deux jeunes policiers victimes de la recrudescence de la criminalité qui hante la population ces derniers temps, tous présents pour dire adieu à ces deux jeunes hommes qui ont tués violemment les 19 et 21 novembre écoulés.

La tristesse et la désolation des proches, des amis étaient visibles. Certains ne pouvaient pas contenir leurs larmes au moment de la lecture des biographies des défunts. À l’académie de Police ce matin, l’atmosphère était on ne peut plus émouvante.

Le commandant en chef de la PNH, dévasté. n’a non plus caché son indignation par rapport aux circonstances revoltantes dans lesquelles sont tombés Jocelyn et Duron dont leurs photos, en guise de cercueils, ont été exposées sur le podium servant d’autel aux célébrants.

« L’heure est grave. Le pays est en guerre contre lui-même. Les meurtres sont commis par plaisir et sont filmés pour la consommation des médias sociaux » a lâché avec colère Michel-Ange Gédéon qui a dénoncé la complicité de certains hommes puissants du pays et l’incompréhension de beaucoup de journalistes qui accordent des heures d’antenne à des criminels notoires.

Le DG appelle à la solidarité entre les policiers qui sont aujourd’hui devenus la cible des bandits. Il les exhorte à ne pas se laisser utiliser par qui que ce soit.

« Tâchez vous de vous défendre contre la cruauté des bandits, d’assurer la sécurité des citoyens et du pays. C’est là votre devoir », a-t-il rappelé à ses frères d’armes tout en les déconseillant aussi de provoquer un quelconque bain de sang dans le pays.

« D’un commun accord avec les acteurs de la chaîne pénale, nous allons mettre de l’ordre dans la cité. Nous allons mettre les criminels hors d’état de nuire. Nous allons attaquer afin de rendre justice à nos frères tués tragiquement », a conclu le numéro 1 de la PNH d’un ton déterminé.

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!