Connect with us

Actualités

Haïti-ONU-extinction de la Biodiversité : Col-vert tire la sonnette d’alarme

Published

on

Haïti-ONU-extinction de la Biodiversité : Col-vert tire la sonnette d’alarme 29
100 PWEN GRATIS
70 views

Dans un rapport publié le 6 mai 2019 par les experts de l’ONU regroupés au sein de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) qui compte plus de 130 pays, environ un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction. Certaines d’entre elles seront totalement éteintes dans les prochaines décennies. Haïti étant un des pays les plus vulnérables, Col-vert, organisation de citoyens protecteurs de l’environnement attire l’attention des gouvernants et les invitent à prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger les écosystèmes et la biodiversité.

Ce rapport est la concrétisation de trois ans de travail de 145 experts, en provenance de 50 pays. C’est le document le plus exhaustif réalisé à ce jour” au sujet des menaces qui pèsent sur la diversité des espèces animales et végétales et sur la survie des écosystèmes. Il est destiné aux décideurs du monde entier pour les informer, si besoin en était, de la nécessité de changer de comportement et de prioriser la protection de l’environnement à la croissance économique.

Plus de 500 000 espèces terrestres disposent aujourd’hui d'”un habitat insuffisant pour leur survie à long terme”, lit-on dans ce rapport qui explique que depuis 1900, les espèces terrestres qui peuplent la planète, menacées ou non, ont vu leur abondance décliner en moyenne de 20%.

« La nature est essentielle à l’existence humaine et à une bonne qualité de vie”, ont tenu à rappeler les chercheurs aux décideurs du monde, expliquant que “la plupart des contributions de la nature ne sont pas entièrement remplaçables”, et certaines ne le sont pas du tout.

Lait Bongu

Le chercheur Paul Leadley, professeur à l’université Paris-Sud et un des auteurs du rapport, a informé que, plus de 75% des types de cultures utilisés dans le monde reposent sur la pollinisation par les animaux. Le déclin des espèces qui en sont responsables, énumère-t-il, “a des effets potentiellement très négatifs sur les fruits, les légumes, le chocolat, le café”.

La biodiversité est en grand danger, alertent les experts. “La nature décline globalement à un rythme sans précédent dans l’histoire humaine.” Les écosystèmes, les espèces, les populations sauvages, les variétés locales de plantes et les races locales d’animaux domestiques diminuent, se réduisent ou disparaissent, déplore le chercheur Joseph Settelecité.

Les cinq principaux facteurs qui menacent la biodiversité, du plus au moins important, ont été des créations de l’être humain. Il s’agit des ” changements d’usage des terres et de la mer” ; “l’exploitation directe de certains organismes” ; “le changement climatique” ; “la pollution” et “les espèces exotiques envahissantes”, introduites dans de nouveaux milieux par l’activité humaine.

Les trois quarts de l’environnement terrestre et les deux tiers du milieu marin ont été significativement modifiés par l’action humaine. Conséquemment : “Plus de 85% des zones humides de la planète ont été perdues.” En 2015, 33% des stocks de poissons renfermé par nos mers et océans avaient été “exploités à des niveaux non durables”. Cette extinction menace la vie humaine, car les écosystèmes menacés jouent un rôle crucial : “Les forêts captent du carbone, empêchent les inondations”. “Les écosystèmes marins et terrestres sont les seuls puits qui absorbent les émissions de carbone” produites par les hommes.

Cependant, les experts ne sont pas défaitistes et sceptiques. « Nous avons encore les moyens d’assurer un avenir durable aux êtres humains et à la planète”, assurent ces scientifiques. Mais pour cela, un “changement fondamental à l’échelle d’un système, qui prend en considération les facteurs technologiques, économiques et sociaux”, est le seul moyen d’enrayer le déclin de la biodiversité. D’autant que celui-ci, concluent-ils, est connecté à d’autres enjeux majeurs et tout aussi pressants, à commencer par le réchauffement climatique.

Col-Vert

MG Motors 720

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,085 other subscribers

Archives