Connect with us

Politique

Haïti-Politique: des sénateurs sont prêts à destituer le président Carl Murat Cantave s’il ne veut pas démissionner

Published

on

Haïti-Politique: des sénateurs sont prêts à destituer le président Carl Murat Cantave s'il ne veut pas démissionner 28
MG300

Les propositions du sénateur du Nord-Est semblent jusque-là faire du chemin. Démission ou destitution du président de l’assemblée des sénateurs, Carl Murat Cantave, pour manque de leadership et ses dérives des dernières 24 heures où il a même soulevé la possibilité de fermer le Sénat pour restructuration, un groupe d’élus semble décider d’aller dans le sens de leur collègue Larèche. Ils devraient passer à l’action ce jeudi même, jour de la séance de ratification du Premier ministre nommé, Jean-Michel Lapin, la troisième tentative en moins d’un mois.

Selon Nenel Cassy du groupe des 4 sénateurs de l’opposition, la possibilité de trouver un consensus aujourd’hui pour pousser le président Carl Murat Cantave à démissionner de ses fonctions de président du grand corps, est partagée par beaucoup de sénateurs issus de différentes tendances.

”La séance de ce jeudi est l’occasion idéale pour le faire. Si le président ne veut pas entendre raison, on va le destituer”, confie-t-il à la rédaction de Juno7 dans une interview exclusive.

Tout ceci serait les conséquences de la mauvaise gestion du président Cantave, de son incapacité de prendre des décisions en conformité aux règlements interieurs et aux lois de la République, de lier les deux bouts en planant au dessus de la mêlée et de faire fonctionner convenablement le Sénat, de l’avis de la majorité des sénateurs .

Actimed

Parallèlement, l’élu des Nippes, dit n’écarter pas l’option de renvoyer le Gouvernement-Lapin pour les mêmes raisons évoquées lors des deux précédentes séances échouées parmi les trois options qui sont sur la table. “Celle-ci, est aussi l’une des surprises auxquelles il faudrait s’attendre”, précise Nenel Cassy.

Pour certains sénateurs, Carl Murat Cantave a franchi la ligne rouge lorsqu’il a parlé de la fermeture du Grand Corps pour restructuration. La dernière goûte d’eau ayant fait déborder le vase, c’est le fait par celui-ci de fixer de manière unilatérale une séance de ratification sans avoir trouvé une solution concertée aux différends ayant causé le boycottage des deux dernières tentatives de séance par le groupe des quatre et alliés.

Jac

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,021 other subscribers

Archives