Connect with us

Éditorial

Haïti/Politique : le pays en lambeau attend en dépit de tout, ses ”fameux acteurs”

Published

on

éditorial ,Haiti
Barbancourt
1,103 views

La corruption est un moyen comme un autre d’arriver à ses fins. En effet, elle occupe une place importante dans la société haïtienne puisqu’elle est omniprésente. Autant chez le petit marchand local que chez les plus hauts fonctionnaires étatiques. Cette corruption est un véritable fléau sur le peuple haïtien.

L’avenir est sombre car le peuple haïtien n’acceptera plus de rester les bras croisés éternellement en témoigne sa réaction les 6, 7 et 8 juillet 2018, avec une série de manifestations violentes dans les rues de la capitale, et quelques autres villes du pays, suite à l’annonce par l’exécutif d’une augmentation des prix de l’essence.

Cette tentative d’augmentation du prix de l’essence intervient plus d’un an où le gouvernement sans tenir compte de la misère de la grande majorité de la population qui croupisse dans l’extrême pauvreté, décidait ”adelante” d’augmenter de manière drastique les taxes sur l’impôt sur le revenu, les passeports, les contraventions, le matricule fiscal, les permis de conduire, entre autres.

Outre les événements des 6, 7 et 8 juillet, où nos dirigeants n’ont rien appris et n’ont absolument tiré aucune leçon, arrive à présent ce fameux mouvement ”Petrocaribechallenge” pour exiger des comptes aux ex-fonctionnaires et officiels de l’État sur le gaspillage des fonds Petrocaribe.

Actimed

Le temps de la vérification de l’utilisation des fonds publics approche au galop. Les langues se délieront et on saura les bénéficiaires de la caisse noire des fonds PetroCaribe. La poursuite devant les tribunaux nationaux ou internationaux des bandits légaux aura lieu que l’on veuille ou pas!!.

Pendant ce temps, la misère, la faim, le chômage, l’insécurité et la vie chère sont en hausse en Haïti. Outre les difficultés économiques, un pays en lambeau, nos dirigeants n’arrêtent pas de faire du théâtre politique au quotidien, en témoigne le blocage de la ratification du Premier ministre nommé au Parlement dû à des manœuvres politiciennes selon un tweet du directeur d’opinion, Garry Pierre Paul-Charles.

Toujours selon ce tweet, des membres influents du gouvernement démissionnaire seraient en train de manipuler les parlementaires en vue de retarder le processus de ratification du Premier ministre nommé en utilisant aussi les services des gangs armés pour créer la confusion. Quel est l’intérêt de telles comédies pour la population haïtienne? A quand le prochain théâtre? Attendons voir!!!!

La Rédaction 

[views]

Actimed

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,701 other subscribers

Archives